05-02-2012

Est-ce possible…?

Que chacun soit en accord avec lui…avec Lui…

Reconnaître que nous sommes un…appréhender la totalité de l’individu….

Comme cet élève qui dans sa fonction se voit abandonné ce qu’il est essentiellement,

Un enfant qui s’approprie le monde par le jeu…et grâce aux régles du jeu intègre les normes acceptables.

Il apprend progressivement à se situer dans un environnement ,dans ses relations aux autres, son rapport au monde…

Dans  ses apprentissages, un adulte fait tiers et accompagne le cheminement…aussi cette tâche se doit-elle en recherche de perfection…

Considerer notre rôle dans toute sa dimension éducative dont la finalité est l’ émergence du potentiel de l’ enfant…

Viser la réalisation de l’ Être, qui comprend un accomplissement adapté s’inscrivant pleinement dans la réalité…

A nous de poser une cadre  qui mette l’ enfant au centre de l’ éducation,l’ enseignement se doit d’être penser pour l’ unité de l’ être …

Celui qui veut enseigner, celui- là doit accepter d’ éduquer…ce faisant, il se relie aussi à sa propre unité, source authentique d’un échange propice au développement des enfants…

Sommes-nous en mesure de relever ce défi…?

Libre à nous de choisir ce que nous souhaitons por nos enfants…quel exemple nous leur proposons…

Celui de la compétition à tout va…celui où la fin justifie les moyens…gagner coûte que coûte…être le premier…afficher l’indifférence et la légitimer…

C’est un choix qui engage…qui exige de sortir des sentiers battus, où la solitude peut se faire sentir…seulement, que voulons nous vraiment…?

Nous produisons notre environnement…sommes nous des adultes,à savoir des êtres libres, laissant une juste place à l’ enfant, celui  qui est resté au fond de nous, ceux dont nous sommes responsables… sommes nous des êtres détachés, pour qui l’ avoir reste secondaire…le paraître s’éfface au profit de l’ Être…

Combien de pas acceptons- nous de faire dans cette direction…?

Quelque soit notre place…nous pouvons-tous avancer…devenir un exemple pour autrui…celui qui veut diriger doit l’être encore davantage…que ceux qui nous dirigent montre le chemin de l’ égalité…dans leur vie, qu’ils sachent faire preuve d’un sens de la modération…

Leur volonté de reconnaissance peut  se voir satisfaite en devenant un modéle de vie simple et authentique…leurs décisions en seraient sans doute moins remises en question et prendraient un sens constructif ….

Paraléllement, il nous est possible de nous mobiliser et améliorer notre société en agissant tous en adultes,nous sommes chacun en mesure de poser des actes qui nous construisent, ainsi nous posons tous une pierre de cet édifice qu’est notre société…

Nous devons entrer dans ces démarches là, celles qui renversent les habitudes…soigner plutôt que condamner….dialoguer au lieu de punir, comprendre et non blâmer, encourager  et valoriser le positif…

Renversons ce schéma qui nous habite tous, celui de la culpabilité et de l’ auto-punition…acceptons de nous donner le droit de construire dignement nos vies, avec nos faux-pas et nos imperfections,qui sont à comprendre comme des étapes d’ apprentissages plutôt que comme des « fautes »…nous savons bien que l’ erreur appartient pleinement au processus d’ apprentissage…

Laissons à chacun le temps qui lui est nécessaire pour avance à son rythme, et encourageons ceux qui avancent plus doucement, accordons leur un regard bienveillant…apprenons à nos enfants ce regard de tolérance où la rivalité et la moquerie font place  à la solidarité…

Il est temps de vouloir ce monde là…

Ambitieux, certainement,, utopiste…pourtant, en tendant chacun vers cet objectif…A mon, ilest réalisable…posible à condition que nous ne nous avancions avec courage et ténacité…

Aussi, vous les dirigeants, montrer nous que les valeurs que vous pronez sont concrétement présentes dans votre quotidien…

Nous les professionnels du lien, quelqu’il soit efforçons-nous d’ imprégner notre regard de bienveillance…

Nous tous, citoyens, sachons faire preuve de tolérance…

Tous ensemble adoptons un mode de pensée vierge de préjugés…un mode de reflexion fort de prudence, s’inscrivant fondamentalement dans une humanité vivante…

Proposons une justice qui accompagne ceus qui érrent vers des coprtements positifs, donnons la chance à chacun de se reconstruire…

Nous con-damnons les autres…que cette méprise se produise  à l’ encontre de personnes hors la loi, où d’ autres qui pour une raison qui nous appartient, nous donnent l’impression d’ avoir « violé » nos droits…Tant que notre égo domine nos façons d’appréhender le monde, la vie , les autres…

Tant que nous pensons que nos enfants doivent être les meilleurs,confusion du devenir meilleur…qu’ils font exprés de ne pas nous obeir et qu’il faut les dresser…

Tant que nous faisons la course à l’ avoir…

Tant que nous tenons les autres pour seuls coupables à nos malheurs, à la dégradation de la sociéte…

Tant que nous refusons de nous poser en être responsable nous abdiquons, nous nous posons en victime et nous enfermons dans une passivité…nous sommes alors spectateur de notre vie…nous continuons notre soirée télé à notre réveil…

Qui que nous soyons, quelque place que nous occupons,nous regardons passer notre vie avec nos opinions hatives, nos émotions embrouillées, notre soif de posséder qui, au final fait des nous des individus primitifs , technologiquement avancés, Humainement en regression…

Alors, est-ce possible…?

Est-ce possible de reconsidèrer notre vision de la vie…de la concevoir comme un don de soi permanent…de vivre pour travailler…un travail qui devient une habitude…qui se pose naturellement…

Réajuster nos centres d’intèrêt, de force où de gré , un jour cela se présentera à nous…lorsque nous oublions l’essentiel…inéxorablement advient un moment où nous y sommes invités,selon nos sensibilités, selon nos particularités…

Nos épreuves sont un moyen de nous relever, de nous rapprocher de notre Humanité, lien étroit au Divin…

Nous pouvons apprendre à adopter ce mode de vie, avec courage, le vouloir…vouloir pardonner à ceux que nous estimons responsables de nos maux…vouloir se montrer bienveillant à l’ égard de tout un chacun…vouloir mettre des limites à des attitudes qui peuvent conduire l’autre à des dérives, fermement ancré dans une bienveillance constante…

Défi des plus ambitieux, pourtant, à mon sens un défi  essentiel…qui vise l’essentiel…

Saurons-nous un jour relever ce défi…?

 

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

01-02-2012

Simplement, et pourtant…

 

Avec du temps…reprendre mes écrits et les ouvrir, comme un ruisseau qui s’intensifiant multiplie ces directions tout en restant dans sa voie…

 

Simplement remercier pour ce qui est …ce qui est donné…

Vivre…pour de nombreux citoyens, vivre dans un environnement sécurisé…avec ses imperfections, certes;mais nous ne sommes plus au temps des brigands qui peuvent surgir à tous moment et tout dévaster…

Nous sommes confrontés à des contraintes administratives…sommes nous si peu conscient de la valeur de nos institutions…? Sommes nous si mécontents que nous préfererions ne pas en être dépendant et ne bénéficier d’ aucun droit social…?

Sommes nous si mécontent du législateur, et du gouvernement que nous pourrions préferer l’ anarchie totale…?

Pouvons- nous apporter avec certitude absolue, preuve à l’ appui que nous savons quelle solution concréte existe et permettrait une société qui conviendrait à tous…

Que serait une telle société…comment trouver un consensus…?

Nous faisons souvent le procès de bien des lois et procédures adminitratives…

Pouvons un jour modifier ce mode de pensée qui ne voit que ce qui lui paraît dysfonctionner..pour porter un regard constructif qui s’ appuie sur un constat et vise l’ amélioration de ce qui existe…

Mais pour cela, ne devrions-nous  pas tous accepter bien des remises en question…?

Posons-nous la question de nos valeurs …?

Comme J.P Sartres le disait, ce que nous choisissons, tous et chacun deviens en quelque sorte universel…nos décisions, nous les pensons bonnes, c’ est bien pour cela que nous les posons, ce qui peut en quelque sorte signifier que si elles sont bonnes pour moi, qui suis un être humain ,je peux estimer au fondement qu’elles peuvent l’ être pour tout Homme…

Ainsi,chaque comportement posé devient un exemple pour d’ autres…c’ est bien ainsi surtout pour nos enfants…

Pas seulement pour nos enfants…nous sommes tous le miroir de tant d’ autres…

Alors, devenons pleinement conscient de nos actes, paroles qui portent bien plus que nous le pensons…

Il me semble, et c’ est bien le moment d’ y être attentif,  que plus les personnes ont de « pouvoir » plus elles devraient tendre vers la perfection…

Ambitieux, certes…alors disons le autrement…

Celui qui porte le poids de nombres de décisions dont les conséquences pésent sur un nombre important de personnes..;celui-là se doit, à mon sens de mener une vie la plus proche des préoccupations de ceux qui lui font confiance…Le peuple…n’ est-il pas censé faire confiance à celui qui est élu par lui…?

Comment faire confiance à des individus qui s’ autorise à vivre en affichant ouvertement un total décalage avec ce que le simple citoyen est amené à vivre dans son quotidien…

Comment accepter cette inégalité flagrante et criante…?

Dérive du pouvoir qui se cherche pour ce qu’il procure et non pour ce qu’il devrait permettre de construire…

Il nous faut composer avec ces impressions qui génèrent une scission, nous abdiquons et condamnons nos dirigeants…ceci fait, nos sommes alors aussi libérés du devoir d’ agir en accord avec une Ethique de l’Humain…Et, le cercle tourne sans fin dans un non sens…cette spirale, nous devons y mettre un terme…et nous sommes tous responsables…chacun individuellement nous sommes la société…

Avant de jeter des paroles négatives et de blâmer…avant de « polluer  » de mots et de pensées dévastatrices l’ambiance, marquons un temps d’ arrêt pour nous questionner sur ce qui motive nos propos…

Que souhaitons -nous, que visons-nous réellement…?

 

 

 

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

07-01-2012

S’ approcher avec confiance…

Je me questionne, j’ évacue sans doute le probléme et me contente de me dire que je n’ y arriverais jamais…

Pourtant je suis comme projetée dans un autre monde à certains moments lorsque je laisse aller…quand je peux laisser la confiance me guider…

C’est la peur qui me ferme à la confiance…

Seul l’ égo est soumis à cette peur de mal faire…

 

Publié par clairelise dans Non classé | 1 Commentaire »

31-12-2011

Lettre à mon fils…

Je voudrais te dire à quel point je me sens responsable…

Tu n’ étais que petite graine, que déjà ton environnement est devenu incertain…

Pas d’ union autour de ta venue…lien rompu, absence de partage…

Mes pensées ne t’ont pas assez enveloppés,trop absorbée par mes préoccupations de ces deux identités qui cohabitent et ne communiquent pas…

Puis tu es arrivé et, petite merveille…tu m’ as conquis complétement…

Petite frimousse adorable…tu as grandi…

  J’ai parfois failli à ma tâche…replongeant en des lieux trop éloignés de toi,j’ étais à tes cotés mais je ne te voyais pas…et il m’ arrivait de te regarder sans te voir accomplissant machinalement les gestes matériels…

Tu as manqué de lien…de bienveillance, d’encouragement…je n’ ai pas su te protéger comme il aurait fallu…

J’ ai été absente de notre échange et je t’ ai amené à être confronté à des relations qui n’ ont pu s’épanouir,elles t’ont conduit à t’enfermer…

Il me semble que tu as du enfouir en toi tant d’ émotions, de ressenti que tu en es venu à enfouir aussi une part de toi…

Je te demande pardon…

Je suis et reterai là pour toi…avec mes faiblesses mais avec tout cet Amour pour toi…

A mon fils que j’ Aime

Publié par clairelise dans Non classé | 1 Commentaire »

31-12-2011

De notre Devoir…

Que devons-nous…devoir à…devoir faire…que devenons-nous?

Devoir rejoint dans un sens premier l’ idée d avoir quelque chose que l’on tient de quelqu’un…

Devoir exprimait une possesion dont la Source était dans Un  autre …

Cela nous concerne tous…n’est- ce pas que chacun sent le devoir en lui…?

Que ce soit plus ou moins bien accepté, nous avons tous été amené à rencontrer la notion de devoir…dans notre enfance, nous avons été soumis à cette démarche, un travail à réaliser pour un professeur dont la finalité est bien connue…nous permettre de développer notre potentiel, nos connaissances…

Cette démarche part de l’idée que l’élève est doté d’ un potentiel latent qui doit être mobilisé pour se révéler…

Au coeur de notre être…notre ressource, ce à quoi nous sommes destiné…Don du créateur…lien , union …

Il nous appartient de décider si nous acceptons de faire un pas en ce sens, l’ effort qui donne la force de se relier à cette source…

Là est notre vrai trésor…un agir qui est Don…don de ce qui vit en nous, a été offert dans notre intèrêt..cela est déposé, enfoui…à nous d’oeuvrer afin de l’amener au grand jour…

Il arrive que notre parcours, les relations que nous tissons, celle que nous vivons nous éloigne de notre Source…nous refermons alors ce trésor, il reste enfoui, se cache…enveloppé dans une coquille qui au fil du temps devient de plus en plus resistante..plus nous avons mal, plus notre réflexe est nous nous fermer…et  plus nous nous fermons, plus la douleur persiste…

Une plaie non lavée qui se referme et qui continue à nous ronger à l’intérieur…

Le soulagement passe par l’ouverture de la plaie…étape douloureuse, souffrance incontournable…une nouvelle naissance…ce cri Libérateur de nouveau-né qui prend son premier souffle…

Se Fermer à soi..;se fermer aux autres, c’ est souffrir…alimenter sa douleur…destruction de soi, lorsque cette position est maintenue…

Une seule clé, le Don de soi…

Avoir des besoins, c’est légitime…vouloir toujours plus et autre chose, revient à se négliger, à ignorer aurui…course éffrénée de l’ avoir qui grossit l’ égo au détrimenr de l’ être…

Tous les domaines de la vie font l’objet de cette course…manger plus et mieux, s’habiller mieux…se meubler et garnir son habitation…s’ amuser avec des jeux vidéos…des vacances a tout prix…

Cela nous est du, nous le pensons réellement…nous sommes ancrés de cet état d ‘esprit de celui à qui tant de choses sont dues …elles sont dues, mais ne nous sont pas données…

Nous esperons la reconnaissance, la présence d’autre pour notre propre besoin..nous nous maintenons dans des liens de dépendance où l’autre que nous pensons aimer n’ est souvent vu que pour ce qu’il peut nous apporter …

Arriverons un jour à sortir de cet enfermement…à réaliser que la vie nous a été donnée…que nous sommes en possession d’ un don inestimable…L’ Amour…

Tous et chacun nous l’avons reçu..il est là, en nous et demande à être réaliser…tout ce qui n’ est pas donné est perdu…

Le premier pas, serait simplement d’offrir un sourire à ceux que nous rencontrons…un regard bienveillant malgré tout…

Un don de soi en temps, en soutien, aussi minime soit-il…

Garder son énérgie pour apporter des paroles positives et sortir de la médisance, l’ éviter absolument…ce que nous avons à dire peut être entendu sans faire usage de cette pratique…

Faire le premier pas sans attendre toujours que ce soit l’ autre qui s’ en charge…nous savons que nous pouvons changer toutes ces petites choses…qu’attendons -nous?

 

 

 

 

 

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

01-12-2011

Savons-nous ce que Noël se doit d’Être…

Un temps pour soi…

Une attention privilégiée à nos enfants…

Un don de soi à ceux qui peinent…

Un regard tendre pour nos parents…

Un sourire malgré les contraintes…

Remercier pour ce qui est donné…une main tendue , un simple geste offert…

Des mots qui rassurent…des paroles qui réchauffent le coeur…

Un temps de silence…

Une ouverture à l’ accueil, afin que celui-ci perdure et imprégne notre quotidien pour l’ année à venir…

 

Publié par clairelise dans Non classé | 2 Commentaires »

01-12-2011

Protégé : Faut-il le dire?

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié par clairelise dans Non classé | Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

13-11-2011

Ce corps délaissé…

Je me suis souvent questionné sur le sens de la souffrance infligée au corps du Christ…

Réponses reçues de différentes religions, de philosophies diverses…la matiére est mauvaise…tout ce qui est lié au corps doit être renié…

Regardons alors autour de nous…valorisation extréme du corps…corps sculpté qui, devient une valeur centrale dans une recherche de perfection….corps féminin parfait allant jusqu’à une minceur idéalisée…corps masculin modélisé et musclé…

Traitement infligé à un corps, dans quelle finalité …?

L’ Homme qui bafoue et détruit lentement la matière qui le fait vivre…

Pourtant…comment vivre ici sans tenir compte de ce corps…?

Culte du corps…oui en un certain sens…je crois…

Prendre soin de soi…cela n’ englobe t’il pas le soin à son corps…

Soin extréme…extrémement important…

Être à l’ écoute de son corps…plus que jamais ressentir ses besoins…tel un athléte qui cherche à aller au bout de son potentiel…

Nous sommes constitués de telle sorte…notre corps présente une fonctionalité dont il est vital de faire usage…

Ce bien-être éprouvé aprés une longue marche  dans la nature…

Se relier à son corps et en même temps à la nature, vivre notre nature en  harmonie avec la Nature…

Apprendre cela à nos enfants…enseignement centré sur l’ écoute de soi…inclure pratique de méditation…relaxation…activités physiques diversifiées…programme centré sur le corps…à finalité spirituelle…

Celle de donner aux enfants le goût de l’ effort…la patience du silence…le don de l’ écoute sereine…

Leur montrer la voie d’un cheminement personnel en leur offrant plusieurs routes à suivre…y joindre l’ art sous toutes ses formes…

Accorder une place privilégiée au chant…respiration sublime du corps…expression délicate de l’Âme…

Tout le systéme éducatif fait l’éloge du mental…quotient intellectuel…intelligence scientifique…quelle place pour l’ individu dans un tel contexte ?

Identification de l’Être à ces modéles…

Valorisation de savoirs…caractére indispensable de ce champ de connaissance…confusion et réduction peut-être…

Indispensable …oui, unique non…

L’ espace de créativité est au coeur de nos vies…

La Création…nous avons été crées… Portons- nous  aussi ce don…celui d’être irrémédiablement attiré vers ce qui nous amène à extraire de nous-mêmes une oeuvre qui mantérialisera notre particularité…

Les enfants ont un potentiel inexploité que lentement tout l’ environnement occulte…potentiel vital qui s’éteind…à tendance à se déplacer dans une expression maladroite et pourtant nécessaire dans sa libération d’ énergie contenue…

Cherchons en priorité le bien-être des enfants…

Réduisons la place accordée à la réussite scolaire…

Quel rôle avons-nous, tous et chacun à prendre en cette perspective…?

Il n’ est guère possible d’imaginer un systéme éducatif quasi parfait qui saura rapidement et éfficacement se transformer, avec toute la bonne volonté du monde, nul ne saurait réussir en une tâche aussi monumentale…

Nous pouvons chacun accorder un peu plus d’importance à ces questions là dans notre quotidien…proposer des activités créatrices aux enfants…donner à  ces activités une place légitime…inciter les enfants du mieux que nous pouvons à pratiquer un sport…prendre le temps de se poser avec eux dans un moment de silence…s’ essayer à quelques scéances de relaxations…

Tout cela, sans prétention de mettre en place un systéme bien établi…doucement, à petite dose, sans rien en attendre…vivre un quotidien davantage à l’ écoute de l’Être, de ce que les enfants savent Être…

 

 

 

Publié par clairelise dans Non classé | 2 Commentaires »

11-11-2011

S’ouvrir à…

Se positionner…faire entendre son opinion…

De quel lieu émane ce discours, vision d’ une situation…selon quel angle observons-nous ce et ceux qui nous entourent…?

Nos institutions nous offrent un cadre, des services indispensables…aussi imparfaits soient-ils, ils existent et garantissent une certaine sécurité sans laquelle nous serions sans doute démunis…

Ce cadre fait aussi appel à notre responsabilité…comment occupons nous notre place, que ce soit au coeur d’une institution ou en relation avec…

Lorsque ces structures trés diversifiées  sont chargées d’un enseignement en faveur des enfants…comment sont appliqués les directives posées par le cadre…?

Les enfants ont de multiples points commun qui sont pris en compte et permettent la mise en place d’un cadre adapté….les enfants présentent des particularités qui ne peuvent être complètement retenue par un cadre précis…

L’ humain se pose ainsi entre ce cadre structuré et l’ enfant… L’ enfant dans sa particularité manifeste des besoins qui dépassent ce cadre là…richesse de la relation individuelle qui compléte et harmonise, voire dépasse les apports du cadre…

La relation individuelle anime toute structure et lui donne sa couleur…

Tout acte posé devient le centre d’un lien…que la bienveillance doit imprégner envers et contre toute opinion…

Dans un contexte précis, un acte est déclenché…quotidiennement,tant de gestes composent notre quotidien à tous…

Parfois, pour diverses raisons des gestes nous échappent…

Combien de ces gestes sont le support de condamnation de celui qui l’a posé?

Celui qui  se pose ainsi…que dépose t-il ?

Il a posé quelque chose de mal…son mal…sa souffrance…

Il agit mal…a mal agit…a tout simplement mal…

L’ acte « mauvais » est en lui-même une conséquence douloureuse pour celui qui est l’ auteur d’un tel acte…

Acteur dans un mauvais rôle…

 

 

Publié par clairelise dans Non classé | 1 Commentaire »

12-10-2011

Sensation d’être en dérive…

De ces choix qui nous sont demandés…bien souvent imposés par nous-mêmes…rencontre percutante de nos égarements…

Incapacité majeure à reporter ce qui devrait se voir mis à l’ épreuve…combien de faux-pas nécessaires…ou non…

Le choix qui devient souffrance…se renier, quelque soit ce choix…aprés s’ être menti à soi-même…Enlisée dans une répétition stérile, semblant de dénouement…retour vers les tourments…recherche d’une issue…déviant sur l’ impasse de ce manque de patience…

Oppressé, tant de sa propre frénésie à se sentir gratifié, que dépendant du regard de l’ autre qui donne une tonalité certaine à notre regard sur nous-mêmes…

Quéte de l’ authentique maquillée…dissimulant une démarche inconsistante, recueillir l’approbation générale…

Refuser la réalité de la diversité…des oppositions…de leur aspect constructif…

Se leurrer en ésperant savoir contenter  l’ autre…

Refuser le juste combat…celui de se poser comme être parmis d’ autres êtres…

Refusé, pensant pourtant avoir accepté cet état…

D’où cette question de la naissance… choix de vivre..;choix de mourrir…retournement dans un moment extréme…confusion de route…

Choix…le verbe…celui qui prend corps dans la matérialité de nos actions…

Vivre selon Lui…

Que la Lumière puisse guider nos pas…

Publié par clairelise dans page | 2 Commentaires »

12345...29

La Cuisine de Fabienne |
Adresses utiles et animations |
Restauration Vespa Primavera |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les ribotons
| LEGIO BURGUNDIAE sources
| mbokfrancois