30-11-2013

pourquoi cette dualité?

Philosphie, spiritualité, religion…existe-t-il un lien?

loin de connaître toute l’histoire et tous les penseurs….

comment s’ y retrouver?

Il y a tant de belles pensées dans les philosphies,

La spiritualité…dans le chemin du Christ…sublime et profond ce qui a été été ecrit…vécu…

Au dela de toutes pensée destinée à comprendre l’Homme, la vie…

Existence…l’existence de la souffrance…quelle alternative…?

Ou pourrait-on dire, vers quel lieu nous conduit la souffrance?

Au plus profond de notre être…possible…

Comment agit-elle en nous…purification nécessaire…

Quelle souffrance, celle qui prend sa source au coeur de notre dualité…

Nous ne pouvons éviter la souffrance…passage obligé…apprentissage… j’apprends à vivre…

J’accepte de souffrir dans ce chemin….chemin de vie…chaque étape s »accompagne d’un douloureux nettoyage, à l’issue duquel, nous nous rapprochons de notre Libération…

Nous devons éviter la souffrance…celle où nous restons victime passive de notre vie…

Comment s’y retrouver…essayer simplement, chercher continuellement, mettre l’humilité au coeur  de notre quotidien…S’écouter vraiment…a chaque instant, tout recommence…

 

 

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

24-03-2013

Tout est dit…

Accepterions nous de nous de porter notre attention, juste un petit moment à cet écrit…sans préjuger, s’ouvrir à lui..quoi que nous en pensions, quelle que soit la manière dont nous y avons été familiarisés…il est dans notre culture…il appartient à notre histoire, que nous le voulions ou non, que nous considérions cela comme invention des hommes, ou révélation sacrée…il en est ainsi…

Ecoutons, ce passage, témoignage d’un drâme humain, d’un enjeu divin…un homme est mis à mort par ses semblables au nom d’une volonté commune de détruire ce qu’il représente, ce qu’il fait naître, ce qu’il transmet…

Un homme qui au dela des miracles, gérisons réalisées, était différent…différent et pourtant si semblable, à nous tous, un être qui se voulait au service des plus démunis, des malades, des faibles…différents, mais non supérieur…bien au contraire, la particularité essentielle, une humilité sans faille…une capacité à pardonner au dela de l’inacceptable, une confiance et un engagement absolu…

Certains estimeront que cela n’ est que légende et renvoie à l’incapacité des humains de cette époque à considerer le monde sans intervention divine…. immaturité de l »être humain qui maintenant, à l’ ére des spéctaculaires progrés scientifiques peut mener sa vie sans avoir besoin de construire des explications non rationelles…

Quelle que soit le regard, la foi en ce don de soi…il n’en demeure pas moins que cet écrit nous questionne quant à notre choix de vie, quant à notre capacité à vouloir le meilleur pour l’autre, notre engagement aux cotés de ceux qui sont confrontés à des épreuves, notre role de parents…

A la lumière de cette condamnation d’un juste, des valeurs fondamentales qui le constituaient, nous sommes amenés à nous aussi, nous mobiliser afin de cheminer dans notre quotidien…

Il n’est pas une journée où nous n’avons à nous positionner, pas un acte qui ne demande à être bien peser…tout cela paraît bien contraignant, pourtant c’est au coeur même de cette contrainte quotidienne  que nous pouvons trouver un monde insoupçonné de ressources, de paix…

C’est la, la rencontre avec  qui nous sommes véritablement, c’est dans cette approche de nous, de notre être authentique que notre bonheur réside, bien-être permanent qui nous porte  et nous apporte un réconfort inestimable dans toute circonstance…

Sachons nous ouvrir à cette voie…

 

 

 

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

19-02-2013

« D u Libre arbitre »

Que sont les choix que nous posons?

Comment comprendre ces propos: « quand on veut, on peut »

Celui qui ne trouve pas de travail, ne veut donc pas travailler, celui qui ne sait  se passer de certaines dépendances, ne veut pas se libèrer de ses chaines…

Il y a bien une esquisse de tolèrance dans certains propos, lorsqu’il est question de se pencher sur la difficulté d’une personne, la conclusion est uniformément la même…

Soit la personne veut du positif, soit c’est qu’elle n’ en veut pas…simplement, il faut vouloir…

Que penser des choix de vie que nous favorisons?

De notre plus tendre enfance, nous n’avons souvent comme seul objectif de pouvoir nous faire plaisir, une fois passées certaines contraintes incontournables…

En fait notre seul centre d’intérêt est nous-même, nous cherchons ce qui nous plait, ce qui nous apporte satisfaction, ce qui nous valorise, ce qui nous assure sécurité et garantie contre le malheur, les épreuves…ce qui nous permet de nos différencier des personnes qui vivent dans la misére…

Nous nous coupons des autres, le mot d’ordre est le développement de ses capacités, de ses talents…Il me semble, et je le crois , le premier don à cultiver est le don de soi…

Vivre pour les autres…s’oublier…accepter de mettre sa vie au service de ceux que nous rencontrons…s’abandonner dans cette voie…

Cela peut paraître vain et totalement impensable, dans ce monde du chacun pour soi, pourquoi et pour qui adopter cette manière d’être?

Prennons un peu le temps de bien entendre ce que signifie cette voie…

Se montrer soucieux d’autrui, entrer dans ce qui est important pour lui, adopter un petit moment ce qui est essentiel pour lui…il s’agit là de discerner ce qui est de l’ordre du besoin, comprendre une partie du monde de notre prochain…dans cette expérience là, je me découvre aussi, dans cette immersion je traverse en même temps une partie de mon univers et s’y dévoile ce qui m’ est cher, ce qui  fait peur, ce à quoi j’ aspire…et surtout…

Surtout, c’est ainsi que  peu à peu un ressenti devient une expérience bien ancrée en nous même, nous rapprochant pas à pas de ce que nous sommes amenés à devenir…

A mon sens, cette expérience, loin de nous coûter, nous offre bien plus que nous pouvons esperer de nos choix, de nos illusions de bonheur…

Il existe toujours deux portes, l’une qui présente un monde exigeant et rude au premier abord, l’autre qui bien que lisse et attrayante, dégage une impression d’amertume à peine perceptible…

Nous, les êtres humains, avec nos faiblesses, nous nous orientons bien souvent vers cette seconde porte, qui s’ouvre sur d’autres de la même nature au point que celle ci devient la seule qui reste visible, la premiére restant dans un second plan, ignorée, oubliée…figée, comme illusoire, mais pourtant bien présente…

Il suffit d’un simple pas, le premier, pour que notre destin prenne lentement un sens nouveau…à la lumière d’un engagement nous amenant à quitter d’anciennes habitudes pour développer un sens des responsabilités grandissant…chaque être est responsable de l’autre…ma responsabilité s’inscrit comme un acte, un choix , celui de  m’oublier,  au profit de celui que je rencontre …s’oublier, c’est être attentif, respectueux et humble…S’oublier ainsi, nous grandit, nous protége de rencontre destructrice, cela nous enracine au pus profonde notre être…

Au plus profond de notre coeur, là où notre âme se révéle doucement…si doucement et pourtant avec une intensité telle qu’il nous devient indispensable de nous rencontrer ainsi….

 

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

25-09-2012

Protégé : Présence…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié par clairelise dans Non classé | Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

01-09-2012

De cette quète de soi…

Nous nous connaissons si peu, ancrés en des idées que nous nous faisons de nous-mêmes…

Rejetant sans hésiter le fait d’être égoïste, voire de faire  preuve de biens des défauts…dans certaines de nos attitudes …sans en avoir le moindre soupçon, il nous arrive de nous voiler nos penchants, nous inscrivant dans des attitudes  répétitives qui nous enferment et freinent notre cheminement…

Inlassablement, je répète les mêmes erreurs, me reprochant ce comportement tout en lui trouvant des excuses, et au final je poursuis mon chemin dans une forme de médiocrité acceptée, cautionnée par la pensée que nul n’ est parfait…

Je pense souvent à cette citation qui nous invite à ne pas faire à autrui ce que nous ne voudrions pas que l’on nous fasse…et depuis peu, me viens son corrolaire, à savoir n’acceptes pas de te voir malmener par autrui, ne te laisse pas imposer ce que toi tu n’ oserais pas imposer à l’autre…

J’ai le devoir de faire valoir mon droit à l’Humanité…

J’ ai le devoir de prendre soin de moi,et des autres…

Combien de personnes se laissent violenter au nom de je ne sais quelle idée de sacrifice…des femmes victimes de mauvais traitement…Sacrifier, rendre sacré…quelle confusion, triste confusion, dont de nombreux enfants sont victimes…

Se sacrifier au nom de l’Amour…par Amour et pour l’Amour, c’est vouloir le meilleur pour soi…le  don de soi en une offrande à ceux qu’on Aime, un acte désinteressé qui donne à autrui un espace, et une responsabilité d’Humain..

C’est savoir dire non et s’accepter tel que l’on est, sans se cacher derriere qui nous souhaiterions être…

 

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

21-08-2012

Se laisser Aimer…

Depuis que tu es partie, je crois bien que je comprends encore mieux à quel point  la vie est précieuse…petits humains que nous sommes, nous n’ en prennons jamais assez conscience…

Nous ne savons pas touJours savourer le temps qui nous est donné…Apprécier l’ instant présent à contempler le ciel bleu, une nuit étoilée, un moment en famille, auprés de ceux que nous Aimons…

Nous sommes pris dans le tourbillon de nos vie, un quotidien avec de nombreuses occupations…c’ était le tien aussi lorsque nous étions enfants, et sans doute as tu  eu  peu de moment à toi pour te ressourcer et prendre soin de toi…

Tu te souciais avant tout de notre bonheur…

Tu nous laisses maintenant un héritage d’Amour  afin que nous posions des actes justes et authentiques…A nous de mieux encore essayer de transmettre cet Amour…parfois maladroit, mais tout simplement Humain…

C’est dans l’ humilité que cet Amour peut se déployer de  toute son envergure…avec une douce et ferme bienveillance,afin que nous sachions faire évoluer les relations que nous construisons au fil des jours avec nos proches…

Merci ma douce maman, tu nous a fait baigner dans un Amour inconditionnel qui a contribué à faire de moi ce que je suis, à trouver au fond de moi des ressources pour ce chemin de vie…

Nous avons chacun le notre, et malgré ces incompréhensions devant certains choix, je me rends compte que nous ne pouvons vivre les choix d’autrui…cela leur appartient..Il nous faut garder un regard bienveillant, même si nous pensons que ce choix est mal adapté et qu’il serait si facile d’opter pour un autre..

Maman, tu me fais savoir que l’essentiel est de cheminer dans l’ acceptation de soi…notre égo qui nous enferme parfois est là aussi pour nous protéger et nous permettre de prendre notre place…à nous de le dompter pour ne pas être esclave de ses penchants…nous devons ainsi pouvoir nous laisser aimer malgré nos défauts, et continuer à tendre vers la perfection…c’est dans cette tension permanente que nous évoluons chacun à notre rythme, selon la voie qui est la notre…

 

Maman , je t’ Aime de tout mon coeur, tu me manques…

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

04-08-2012

Ma si douce maman…

Ma si douce petite maman…ce sont les premiers mots qui me viennent à l’ esprit pour parler de toi…

Tu nous a donné le meilleur de toi, tu nous accueillais toujours avec le sourire, soucieuse de notre bien-être…

Tu nous a appris la bienveillance…Ton grand Amour pour nous, nous a apporté de connaître le souci d’autrui…tu donnais la priorité au don de soi pour le bonheur de ceux qui nous entourent…

C’est grâce à toi que j’ ai compris que le plus grand des bonheurs est d’être là pour ceux qui nous Aiment…et pour ceux qui peuvent à un moment avoir besoin de nous, de notre soutien…

Tu étais si généreuse, et cherchais tant à être juste…

Tu nous as tant aimés que peut-être tu t’es un peu trop oubliée..

Tu nous racontais des moments de ta vie, heureux , moins heureux, mais toujours avec un grand respect…

Tu as su transmettre qu’il était important de parler de soi, et surtout que c’est dans notre vie que nous devons vouloir nous améliorer afin de savoir pardonner, de reprendre le dialogue malgré les malentendus…et qu’il faut toujours laisser une porte ouverte…

Tu nous as montré un si grand courage…

Merci Maman…

Tu es avec Maxime, mon Ange, papa, Benoît, ta maman…et tous ceux que tu as Aimés et qui sont partis avant toi..

Je T’Aime maman, ma douce maman chérie…

Je voudrais tant pouvoir m’imprégner de cet Amour inconditionnel et bienveillant et le laisser oeuvrer dans chacune des actions, paroles, pensées afin de vivre pleinement l’ Amour…celui que notre Pére nous souhaite et que le Christ nous a enseigné…

Je te prie Marie, notre Maman au ciel de prendre soin de maman et de nous accorder ton aide pour vivre cet Amour authentique et le répandre afin qu’il touche tous les coeurs que nous rencontrons… que cette vague d’Amour se déploie à l’infini…que chaque être sur cette terre en soit empli…

Maman, tu me manques…

Tu nous donnes une belle leçon de vie…nous rendre attentif à savourer la présence de ceux que nous aimons et que nous cotoyons certains jours avec une habitude qui  nous éloigne d’ eux…apprend moi à garder, maintenir cette vigilance qui nous permet de faire vivre nos relations avec une entière authenticité…

Que cette manière d’être soit la plus constante et fasse de nous des Humains charitables capables de la plus belle des compassions…

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

01-07-2012

De ces nouvelles…

Nous écoutons et avons besoin de savoir ce qui advient en ce monde…nous absorbons les événements avec une passivité latente…

Nous savons bien que l’ Homme peut-être capable des pires actes…seulement faut-il en faire notre sujet quotidien…nous savons aussi que des épreuves, des accidents sont malheureusement sur le parcours de nombreuses vies…faut-il continuer à répandre  ces thémes là…?

Nous sommes tous responsable des propos que nous jugeons nécessaires de transmettre…

Nous souhaitons un monde plus harmonieux et moins pessimiste…sommes nous en mesure de mettre en pratique des actes au sein de notre famille, entourage afin de construire pas aprés pas un environnement qui réponde à l’ image que nous pouvons avoir d’ un monde paisible, tolérant et juste…

Nous attendons souvent que l’ action juste vienne de l’ autre, nous estimons avoir fait plus qu’il ne faudrait, s’ arrêter là avec un conviction fermement enracinée de ce que l’ autre doit faire peut nous enfermer sur nous-mêmes…

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

09-06-2012

De cette simplicité…

Celle que nous avons tous reçu…sans exception…cet étonnement et cette capacité à vivre dans l’ instant…Enfant, c’ est d’une facilité déroutante….

Tant ce pouvoir de vivre chaque bonheur pleinement, sans peur du lendemain est à portée de main…il s’ accompagne d’ un versant plus sombre…celui de vivre les émotions négatives sans capacité de recul…

Toutefois, cette traversée est sans doute un passage obligé…elle nous rend  totalement vulnérable, immersion de tout notre être dans un monde de sensations au profondeurs infinies…

Adultes, nous sommes parfois mieux armés et en mesure de relativiser nos émotions…Le sommes nous toujours…?

Par contre, ce qui est d’une certaine évidence…c’est la perte de cette qualité du  vivre dans  l’ instant…finalement, nous perdons ce qui fait notre plus grande force…et gagnons un savoir vivre qui nous permet une adaptation relative au monde qui nous entoure et aux expériences aux quelles nous sommes confrontés…

Nous perdons aussi une autre qualité des plus essentielles…l’ absence de préjugés…sans compter la spontanéité qui conduit l’ enfant à essayer de formuler ses demandes, centrées sur des besoins…dérivant dans des désirs non nécessaires…qu’il y a  lieu d’ entendre, sans répondre à tous…

Ce qui se joue, dans toute relation…un besoin, une demande…un interlocuteur qui peut entendre une demande…qui peut au moins essayer et qui est amené à y répondre en son âme et conscience…nous avons tous nos arguments et lorsque nous posons une demande, elle est légitime pour nous…

Pour celui qui la reçoit, il n’ en va pas toujours ainsi…

Notre devoir est d’y répondre, quelque soit la réponse…y répondre avec une attention respectueuse…

Nous ne sommes pas tenus de tout accepter, nous sommes parcontre humainement engagés envers autrui…

Sachons rester humain…malgré nos imperfections…

Ce qui m’ améne ainsi à reliver combien il est essentiel de prendre soin des enfants…Prendre soin de leur innocence…leur donner les moyens de cultiver leur spontanéité…leur donner un espace de silence, d’attention à soi…de calme et de présence à eux-mêmes…

Aussi nécessaire que soi l’ action pour eux… dans le cadre d’un sport plus où moins exigeant en éffort physique soutenu…aussi indispensable est ce lieu là, d’un être sans vouloir…

 

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

21-03-2012

L’ enfant au coeur de l’ avenir…

J’ en reviens à ce sujet, comment Eduquer nos enfants…Nous les parents sommes responsables de cette éducation…

Et, pourtant…combien de temps nos enfansts passent-ils à l’ école…?

L’école enseigne,  on apprend jamais mieux qu’ avec plaisir, dans une relation authentique avec son tuteur…

Il nous faut reconsidererle role de l’ école…avant de chercher à faire des nos enfants des individus remplis de savoir et de compétence scolaires…cherchons à donner la priorité à la relation…un enfan t qui se sent en confiance avec celui qui enseigne, liberera un potentiel bien présent….

Il est de notre devoir de faire entendre ces priorités afin de préserver l’ intérêt de nos enfants…

L’ intérêt de l’ enfant est au coeur de la loi du 5 mars 2007…la prévention, la volonté d’ apporter le soutien nécessaire aux enfants qui présentent un mal -être…

C’est bien ce qu ‘exige le législateur…Alors Il se doit aussi d’ ajuster ses exigences institutionnelles afin qu’elle respectent l’intérêt des enfants…

Les enseignants sont écrasés sous le poids d’ un programme à boucler, et l’ enfant devient un moyen de prouver à l’ état que les consignes sont appliquées…

Perte de l’ Âme même de toute la dynamique d’ enseignement…

Une méthode, des enfants…un enseignant , des élèves…

Ils sont tous différents, ne manifestent pas les mêmes capacités, ni la même motivation à apprendre…mais ont les mêmes besoins de reconnaissance, de respect, d’ attention…

Un enfant qui n’ apprend pas…ne montre que peu ou pas d’ envie d’ entrer dans les apprentissages…C’est un constat…Ce n’ est pas une explication…Ne confondons pas ce constat avec ce qui est à l’ origine de l’empêchement manifesté par l’ enfant d’ entrer dans les apprentissages…

C’est, me semble-t-il compréhensible…Un enfant qui a des facilités et se trouve valoriser grâce à un travail scolaire qu’ il réalise avec  éffort raisonnable correspond aux attentes…

Pour les autres, ceux qui dérangent, ceux qui n’y arrivent pas comme il faudrait…la conclusion est vite posée…

Cherchons à comprendre un peu mieux à quel point un enfant paut se sentir enfermé s’il ne correspond pas aus attentes, et que comme tout enfermement, il en résulte une frustration…

Ce qui renforce les barriéres auxquelles sont confrontés ces enfants…

On appuie en permanence là où ça fait mal… quellle  évolution positive reste possible?

 

L’ école doit éduquer les enfants au même titre que les parents…c’ est sa tâche première…des enseignants séléctionnés pour leur savoir…mais que savent-ils au sujet des enfants qui reste la « Matière » principale de leur profession…

 

« ENSEIGNER, c’est allumer un feu, non pas remplir un vase vide »…qui a écrit ça…?je le cite et ne me souviens plus où je l’ ai trouvé…

 

 

 

 

 

 

Publié par clairelise dans Non classé | Pas de Commentaires »

12345...29

La Cuisine de Fabienne |
Adresses utiles et animations |
Restauration Vespa Primavera |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les ribotons
| LEGIO BURGUNDIAE sources
| mbokfrancois