Archives pour mars 2012

21-03-2012

L’ enfant au coeur de l’ avenir…

J’ en reviens à ce sujet, comment Eduquer nos enfants…Nous les parents sommes responsables de cette éducation…

Et, pourtant…combien de temps nos enfansts passent-ils à l’ école…?

L’école enseigne,  on apprend jamais mieux qu’ avec plaisir, dans une relation authentique avec son tuteur…

Il nous faut reconsidererle role de l’ école…avant de chercher à faire des nos enfants des individus remplis de savoir et de compétence scolaires…cherchons à donner la priorité à la relation…un enfan t qui se sent en confiance avec celui qui enseigne, liberera un potentiel bien présent….

Il est de notre devoir de faire entendre ces priorités afin de préserver l’ intérêt de nos enfants…

L’ intérêt de l’ enfant est au coeur de la loi du 5 mars 2007…la prévention, la volonté d’ apporter le soutien nécessaire aux enfants qui présentent un mal -être…

C’est bien ce qu ‘exige le législateur…Alors Il se doit aussi d’ ajuster ses exigences institutionnelles afin qu’elle respectent l’intérêt des enfants…

Les enseignants sont écrasés sous le poids d’ un programme à boucler, et l’ enfant devient un moyen de prouver à l’ état que les consignes sont appliquées…

Perte de l’ Âme même de toute la dynamique d’ enseignement…

Une méthode, des enfants…un enseignant , des élèves…

Ils sont tous différents, ne manifestent pas les mêmes capacités, ni la même motivation à apprendre…mais ont les mêmes besoins de reconnaissance, de respect, d’ attention…

Un enfant qui n’ apprend pas…ne montre que peu ou pas d’ envie d’ entrer dans les apprentissages…C’est un constat…Ce n’ est pas une explication…Ne confondons pas ce constat avec ce qui est à l’ origine de l’empêchement manifesté par l’ enfant d’ entrer dans les apprentissages…

C’est, me semble-t-il compréhensible…Un enfant qui a des facilités et se trouve valoriser grâce à un travail scolaire qu’ il réalise avec  éffort raisonnable correspond aux attentes…

Pour les autres, ceux qui dérangent, ceux qui n’y arrivent pas comme il faudrait…la conclusion est vite posée…

Cherchons à comprendre un peu mieux à quel point un enfant paut se sentir enfermé s’il ne correspond pas aus attentes, et que comme tout enfermement, il en résulte une frustration…

Ce qui renforce les barriéres auxquelles sont confrontés ces enfants…

On appuie en permanence là où ça fait mal… quellle  évolution positive reste possible?

 

L’ école doit éduquer les enfants au même titre que les parents…c’ est sa tâche première…des enseignants séléctionnés pour leur savoir…mais que savent-ils au sujet des enfants qui reste la « Matière » principale de leur profession…

 

« ENSEIGNER, c’est allumer un feu, non pas remplir un vase vide »…qui a écrit ça…?je le cite et ne me souviens plus où je l’ ai trouvé…

 

 

 

 

 

 

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

La Cuisine de Fabienne |
Adresses utiles et animations |
Restauration Vespa Primavera |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les ribotons
| LEGIO BURGUNDIAE sources
| mbokfrancois