Archives pour juin 2011

26-06-2011

Liberté…

N’ est- ce pas un terme qui a couté tant de vies…?

Combien de combat au nom de la Liberté…contre l’ enferment de toute sorte…

N’ avons- nous pas tenté de la tuer?

A chaque « avancée » de l’ Humanité, tant d’ actes qui se posent, s’ opposent à la pleine Liberté…celle qui se contient et se reconnaît elle-même ses limites et offre un cadre nécessaire…

Pleine Liberté qui a pu conduire à sa mise à mort…Liberté qui ne peut succomber…Liberté eternellement vivante que nul ne peut enfermer…

Être libre…cheminement au coeur de celle-ci…n’est-elle pas ici en permanence…juste là…silencieuse…invisible…impalbable, mais d’ autant plus présente et attentive…

Elle se reconnait à sa permanente invitation à se reconnaître en elle…à puiser en sa source la légitimité de notre choix, de nos souhaits…de nos actions…

Elle nous semble pourtant si vulnérable et fragile face à l’ injustice…voire inexistante…

Injustice inexprimable qui nous donne à penser que nous sommes dans l’ impasse la plus totale, anéantissement de toute liberté…

Nous traversons des chemins de cette nature…tous…

Questionnement qui se pose…constat…cet autre qui exprime le fait que le parcours de vie qu’il emprunte est si difficile que nul ne peut comprendre ce qu’ il subit, ce qu’ il doit endurer…

Révolte ou quète verbalisée à l’ intention d’ autrui…tant d’ injustice à dire, à faire entendre…accompagnée d’ une attente…laquelle…retouver sa propre liberté volée, dérobée…éloignée…inaccessible…

Qui va me la rendre?

Est-il seulement possible qu’ elle me soit rendue…?

La vie me bouscule…dans tous les domaines, je suis démuni(e)…seul peut me sauver ce qui vient de l’ extérieur…

Est-il juste de raisonner ainsi?

Sui- je à mon tour enfermée dans une révolte professionnelle…sans cesse confrontée à des personnes qui ne savent plus trouver d’ autre alternatives que de chercher un coupable, ou qui l-on trouvé…identifié et personnifié…que ce soit » lui », »elle », la société, le gouvernement, les administrations, la justice…

Qui que ce soit, il est toujours question d’ un autre qui est à l’ origine de ma situation déséquilibrée et je suis dans l’ incapacité d ‘ agir, de trouver la ressource, la voie me permettant d anticiper un cheminement positif …

Aussi, je reste ancrée dans mon ressenti négatif, porteur de rancoeur, alimentée par tant de dysfonctionnement qui sont criants…

Ce que je pose là, comment je le pose, me questionne tout personnellement…avant de continuer ou de ne pas continuer, je veux éclaircir ce point….mes propos actuels sont particuliers…ils renvoient un questionnement professionnel…un positionnement professionnel…et sans doute aussi personnel…

Cette volonté de non jugement…ce vouloir rester acceuillante pour qui que ce soit…et cette nécessité de se positionner professionnellement dans un souci d’ efficience…dans une nécessitée de savoir se protéger à juste titre, ce qui oblige à délimiter son champ d’ action et ses compétences…vaste entreprise qui demande une vigilance et une transparence à soi- même…

Geste complexe…redoublement d’ effort pour relier des paradoxes qui se rejoignent selon l’ angle de perception…

Questionnement permanent…

Questionnement vivifiant qui anime la relation à autrui qui est un au milieu de tous ces autres, face à qui je ssui un , tous deux appartenants à l’ unité de l’ Humanité, à une position différente…la mienne, celle qui me situe dans une fonction avec des services à mettre en pratique…

Quel est le moyen qui s’inscrit dans la ligne de conduite de ce systéme qui pour fonctionner et perdurer doit se fonder sur des régles qui légitimes et définissent son champ d’ action…

Je suis humaine et vit mon travail avec mon coeur du mieux que je peux, cette démarche imprégne mon action, elle ne peut toutefois pas la déterminer dans sa globalité…

Seul l’ accueil est pleinement inscrit dans cette démarche, l’ accueil dans sa fonction bienveillante et appaisante, qui se doit aussi laisser sa place au concret de la situation, du contexte de toute personne…

Nous occupons tous une place, à nous de rechercher au mieux à la vivre dans toute sa dimension…là est le centre de notre Humanité…ici et maintenant, qui je suis dans ce que j’ accomplis…me semble-t-il…

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

La Cuisine de Fabienne |
Adresses utiles et animations |
Restauration Vespa Primavera |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les ribotons
| LEGIO BURGUNDIAE sources
| mbokfrancois