Archives pour juin 2007

26-06-2007

Retrouver ce que je suis …

En  quète  de  mes  origines …je  le  suis …je  le demeure …j’  en  meure parfois …

Besoin  de cet anéantissement complètement  personnel…perte de  sens …ce  qui  m’  est  sens provient  de  mon  essence…Celle  de l’  être  que  je  suis …

Mais  qui  suis -  je…?

D’  où  est -  ce  que je viens …?

La  réponse biologique  …je  la  connais …

Qu’  en est – il  de  ma  question  cruciale …ma  filiation   humaine …L ‘ Humain  et  l’ Humanité qui  le détermine…

Je  suis  déterminée à  être  Humain …ou plutôt  Humaine…Être   Humaine …

L’  Être …est  au masculin …chez  la  femme  que  je  suis  ,  il se décline  au  féminin…

Il  en  est  ainsi…

L ‘  Humanité  …est  au  féminin…Le  masculin  est  convié à  se  laisser  habiter d’  Humanité …

Condition essentielle  de  l’  Être  Humain …Il  n’  y  a  pas  d’  Être sans  Humanité …    

L’  Humanité , émergence  de  vie  en terme  de  sens …Je  ne  peux  me  révèler  comme  Être Humain en dehors  d’  une  sphère  emprunte de   signification …

Des  signes  qui  prennent sens  en  lien avec  ce  que  je  suis  et  qui  je  suis  …

Si  je  ne peux me  situer  dans  une  sphère  de cette nature  …je ne  me  sens  pas  exister …je   suis  un  organisme fonctionnant  en vue  de sa  survie …

Vivre  , est-  ce survivre…?

Le  masculin  se  définit  par  rapport  un  féminin…L’  un  a -  t – il  besoin  de  l’  autre  pour  que  se  déploie  cette  sphère ,  se  révèle  le  sens  …?

Le  masculin  se  révèle t-  il  grâce  au  féminin…et  inversement …?

Complèment  indissociable …condition première  de  l’  émergence  du  sens  de  notre  existence  sur  cette  terre,  en  ce  monde - ci…  

En  même  temps  que je  te  cherche ,  je  dois  aussi  me  trouver …trouver  ce qui  fonde  mon  existence …trouver  et  cheminer  dans la  voie …celle  pour  laquelle  je  suis faite …

Celle  où  je  suis  à  ma  place …

En  quète  de  MOI , j’  avance  vers TOI …

En  quète  de  ce  qui  me  porte …cette  quète  m’  emporte  jusqu’ à  TOI…

Exister…pour  Exister,  il  est  essentiel  d’  ëtre  deux …

Un  couple …complèment  en  complementarité…

Cela  m’  est  essentiel …ce  partage ,  cet  échange  constructif  et  signifîant …je  le désire  intensément …   

Enrichi  grâce  à   nos  différences …nous  qui  pourtant  sommes  si  semblables …

Don  de mon  Être …corps  et  Âme  à  l’  homme  que  j’  Aime …que  j’  AIME…

Servante  dévoué  au  bonheur de l’ homme  pour  lequel  mon  coeur  se  meurt d’  AMOUR , un AMOUR  enraciné  au  plus  profond  de  mon  être …

L’  Amour  à  pris  racine  pour  s’  élever et  se  déployer  à  l’  infini…

Je  t’  Aime …éperduement …tendrement …infiniment  …Claire …      

 

 

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

18-06-2007

La philosophie me relie aux autres …

Suis – je  tolèrante …je  le  pensais …enfin  , j’  essaie  d’  être  tolèrante …

Et ,  je  tente  encore  et  toujours  de me  mettre  au service   de  ceux  qui  cherchent  une  main tendue …

Je  le fais  avec  Amour  , c’  est  mon  travail …je  le  fais avec  passion …simplement  , c’ est  comme  ça  …il  m’  a  été  donné de le  vivre  ainsi …

Je  cherche  à  poser  des  actes  qui  démontrent  un réel  soutien à  la  personne , il  s’ agit  pour  moi  d ‘  attitudes  concrétes …

Parfois ,  si  peu  ,  je  prends  mon  téléphone   pour  prendre des nouvelles  de  cette  personne  en  mal  de  lien  et  de reconnaissance …en  mal  d’  estime  de  soi…

Répandre  un  peu  de  chaleur  dans  le  coeur  des  personnes  …enfin ,  au  moins  essayer …je ne  peux  changer  leur  vie …je  désire  juste  leur  montrer  que  leur  vie  a  de l’  importance…

Alors , je  me tais  et  je  les  écoute …Ils  ont  tant  besoin d’  être  Ecouté    et  Entendu …

Sans  cela  ,  je  n’ existe pas …

N’ est – ce  pas  là  un  des  plus  grands  maux  de  ce  siècle …

Le  manque  d’  Ecoute  Véritable  …l’  absence   d’  une  écoute   sincère  …une  écoute  désinteressée…et  pourtant    qui  porte  un  intérêt  profond  à  la  personne …

Savoir  se  taire  et rester  si  discret ,   passer  inaperçue… 

Cette  profonde  satisfaction  qui  naît  de  se  sentir   Entendu …J’  entends  ce  que  la  personne  vit  et  traverse …je  ne  peux  l’  accompagner  dans cette  traversée…Je  lui  fais  savoir  que  son  vécu  me  touche …

Dans  un  élan de  sollicitude …je  sorts  de ma  solitude …d’  être  solitaire , je tente  de  devenir  solidaire …

La  solitude , nous  n’  en  sortirons jamais  vraiment , personne  ne  peut  être ce que  je suis  et me rejoindre  totalement  et  complètement  dans  ma subjectivité.

La  solitude  m’  est  nécessaire pour  me  retrouver  dans  le  calme  intérieur , pour  avancer  vers  mon  être intérieur…cette  solitude  régulière , temporaire , est là   pour  m’ accompagner vers  une    sollicitude  à  l’  égard  de mon  prochain,  une  attention  sincère  et  désinteressée…  

Solidaire …ensemble  nous sommes  plus solides  …s’  extraire  de  sa  solitude ,afin  d’  entrer  dans  une  sollicitude  à l’  égard  de  mon  prochain quel  qu’  il  soit …

Solidarité  et  sollicitude …Grâce  à  elles  je  me  mets  en route   afin  d’  être  là  pour  ceux  qui  attendent un  geste  , une  parole …
Grâce  à  elles , j ‘  entends  cet  appel  de    personnes  qui  cherchent  une  écoute  …je  me  mets  à  leur  service ……       

Mon  devoir  est  d’ être  disponible et  de répondre  du  mieux  que  je  peux à  toute  personne  qui  me fait  une demande …
Peu  importe d’  où  elle  vienne  ,  ce  qu’  elle  ait fait ,  qui  elle  est …C’  est  un  être  humain…sa  demande  je  ne  peux  l’  ignorer …Si  je  ne  peux  y  répondre  je  le  lui  signifie  explictement …le  plus  explicitement possible …

Je  le fais  régulièrement …j’  explique  aux  personnes  que  je  ne  peux  changer  leur  vie …seulement  ,  je  suis  là  ,  et  peux  continuer  à  rester à  leur  écoute  ,  selon  certaines   modalités,  si  tel  est  leur souhait…

D’  Être  solitaire  que  nous  sommes  de  par  notre  solitude , nous  sommes  appelés  à  devenir  des  Êtres  solidaires  sachant se  dévouer avec  sollicitude   pour  autrui …Osant  se  dévouer pour  les  autres  …
Tous  ,  nous  pouvons  le  faire  …tous  nous  sommes  conviés  à  
 entreprendre  cette  démarche  …

Une  démarche  ,  ou  l’  autre  devient  plus  important  que  nous …une  démarche  où  nous  en  arrivons  à  nous faire  tout petit , à nous  oublier  pour  répondre   du  mieux  que  nous  pouvons  à  l’  autre … Sans  nous  négliger …

S’  engager  avec courage  pour  d’  autres ,  avec  eux  ,  à  leurs  cotés …

Et  , qui  que  nous  soyons , essayons  de  sortir  de  nos murs  pour  entendre   les  voix  de  ceux qui  sont  en  souffrance …essayons  de  poser  des actes    en  vue  de  leur  procurer  un  soutien réel ,  concret  ,  éfficace   qui  se  fait  sentir  dans  le quotidien …

De  grands  discours …ils  n’  en  ont  point  besoin …

Ce  dont  ils  besoin , c’ est  que  l’  injustice   soit  portée  à  la  lumière , qu’  elle  soit  dénoncée …

Lorsqu’  une  personne  du  fait  de  son  origine  est  exclue  du  dispositif  d’  aide  dont  elle relève  …Là  il  est  nécessaire  que des  voix  s’  élèvent  et  prennent  la  parole …

Une  parole  qui s’ engage  dans  une  action …une  parole  orientée   vers  des actes , avec  comme  volonté  de  créer   une  solidarité  autour  de  ces  personnes  exclues  pour des raisons  de  race …Ces  raisons  sont  profondément illégitimes…rien  ne  peut  justifier  une telle  discrimination …  

Une  parole  que  rien  ne fera  taire  et  qui  ira  au  bout  de  son  engagement …

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

17-06-2007

Une sujet qui est au coeur de la philosophie …

Ce  sujet,  celui  qui  est  en  quéte  de  sa  vérité  intérieure …

Il  ne  peut  être  question   que  de  moi , tout  simplement … 

Ce  que  je suis ,  ce  qui  m’  anime   …ce  qui  guide  mes  pas …

Oui , je  provoque , je  le sais  bien …parfois  ,  je  lance  des mots  qui  portent  en eux  une  remise  en  question …

Et , j’  essaie  d’  accueillir  du  mieux  que  je  peux  les  mots  qui peuvent  me remettre  en question…

Et , lorsque  c’est  véritablement difficile d’  acceuillir  ces mots …une  réaction  de  rejet   me  vient …je  rejette  cette  idée  qui m’ est  présentée …

Je  la rejette  , je  n’  en comprends  pas  le  bien  fondé …j’  ai  du  mal à penser  qu’  elle  puisse  contenir  quelque  élément  constructif…est- ce juste  de  penser  ainsi …?

Parfois  peut-  être …surement  dans  certaines  situations …pas  du  tout  dans  d’  autres…

Là  où  il  y  a  lieu  de  rester  trés vigilante  pour  moi …c’  est de  ne  pas  faire  l’  amalgame entre l’ idée  énoncée  et  la  personne  qui l’  énonce…

Je  peux  réfuter  cette idée  émise  , par  contre  il  n’ est  pas  légitime  de rejeter  la  personne  qui  émet   cette  idée …

Il n’  y  a  pas d’  attitude  constructive  dans  cette  disposition intérieure…

Je  suis régulièrement  en présence  de  personnes  en  souffrance  …en  quète  du  chemin qui  leur  correspond…

Avec  ces  personnes  ,  en leur  présence  , je  me sens  emplie  de douceur …je  pose  mes  mots  avec  prudence …avec  délicatesse ..Parfois  des mots  me  viennent  spontanèment …ceux - là ,  je  les  reconnais   et  ils  semblent  , de par  leur  nature , être  là  pour  créer  un  climat  de   confiance…

Un pont , entre la  personne  et  moi  ,se  met  en  place…Un  lien  se  tisse …

Il  est  d’  autres  situations  où  je  suis  dans  une  position  toute  autre …

Là  ,  je  me  pose  en m’  opposant …Je m’  oppose  à  des  vérités  établies  …des  dogmes  qui  ne  se  laissent  absolument  pas  questionner …

Une  vérité posée , figée  quant  à  l’  Amour …qui  peut  détenir  une telle  vérité …?

 Les  simples  d’  esprits,  à  ces  étres  l’  Amour  sera  révèlé…

Simple  d’  esprit  …Avoir  un  esprit   simple …dont  la  simplicité  d’ ouverture  aux  questionnement  lui  permet  de  se  laisser  toucher …d’  accueillir  sans  préjugés ,  de  recevoir  sans  préjuger …

Ce  qui  est  alors  accueilli  dans cet  état  d ‘  esprit  ne  va  pas  de  soi  pour  autant…

Cet  esprit  , en quelque  sorte  naïf …porte  un  regard  nouveau  sur  ce  qui se  présente  à  lui …

Lorsque  , de  ce regard  nait  la  sensation  que  ce qui se  présente  va  à l’  encontre  de  toute  notion d’  humanité …

Dans  cette  circonstance  là  …Lorsqu’ il  se trouve que  je  sois  confronté  à  cette  situation …Là , je  ne sais  me  taire …je  ne  peux  me  taire …

Je prends  la  parole …je   tiens  des  propos  qui  dérangent…je  dérange …je  suis  dérangée …

N’  y  -t- il  pas  confusion …Est – ce  véritablement  moi  qui  dérange  …ne  serait-  ce  pas  l’  autre  qui  porte  ce  regard  sur  mon  être  qui  est  troublé   en raison  de  la  confrontation  avec  lui -  même  que  mes  propos  suscitent parfois …?

Ce  penchant  ,  je  le connais  bien …vouloir  attribuer  aux  autres  ce  qui  relève  de  nos murs  intèrieurs…

C’  est  un  penchant  qui  m’  habite naturellement…Il  est  là  ,  je  le sais ..;ce que je sais aussi  , c’ est  que   je  peux  choisir de  ne  pas  me  soumettre  à  lui …

Je peux  ,  grâce  à  une  volonté  de  discernement …je  peux  le  dépasser et  oser  me  regarder  …avoir  le  courage  de  me  confonter  à  moi -même …

Ainsi , grâce  à  ce  penchant  peu  aimable  ,  je  peux  pourtant  tenter  d’ avancer  plus  profondément  vers  mon être intérieur …

 

    

 

   

  

     

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

14-06-2007

Vivre avec ses émotions…

Que  d’  émotions naissent  au  fond  de moi, en  moi …

Dans  ma  conscience , de  ma  conscience , des  émotions toujours  conscientes …issues de l’ inconscient ,  des  émotions  inconscientes …

Quelle  est  l’  origine  de ces  émotions …? 

Où  prennent – elles leur  source , quelles  sont  leurs  racines  profondes …?

Comment  les  recevoir , comment  les  percevoir …

Comment  les  nommer ,  comment  les  identifier , comment  au  mieux  les  decrire …?

Me  concernant ,  il  me  parait  essentiel  de  faire  un travail  minutieux ,  décortiquer l’  émotion …en  chercher  les différents  composants ,  les  isoler  sans  les  couper  complètement  de  la  totalité  à  laquelle elles  appartiennent …

Encore  et  toujours  vouloir  continuer ce travail d’ identification  afin de  la   faire     apparaitre     dans  sa  nudité  première…à  l’  état  brut  …dans  sa  pureté  originelle…

La  révéler dans  ce qu’  elle  est  exactement , sans  déformation , sans  transformation …

Découvrir   ce  à  quoi  elle  correspond  …ce qui lui  fait écho…

Déformation ,  transformation  de l’  émotion …L’  émotion recouverte  de  faux  semblant , d’  apparences trompeuses …

Aspect  dérangeant  de l’  émotion  qui  de  part son  émanation nous  questionne  au  sujet  de  qui nous  sommes  , ce  que  nous  souhaitons  véritablement et  à  propos  de ce que  nous  sommes  en mesure de réaliser …

L’  émotion dérange , change l’  ordre des choses …nous  confronte  à  nous -mêmes…nous  révèle  nos    limites…

Parfois  , elle  nous protége  de  nous  -mêmes …à  l’  encontre de  nous – mêmes…

Amie  où  ennemie …  

L’  émotion  qui  surgit   devient  une  confrontation  ,  réveille  une  question  cruciale…  en  tant   sujet je  suis   amenée  à    me  pencher   sur  ce que  je  suis   au  fond  de  moi …

Me  vient  – elle  en  aide  , me désoriente – t – elle…parfois  je  dois  me perdre  pour  me retrouver …

Dualité  de  l’  émotion …elle  peut  me  transporter et  m’  entrainer  …elle  enrichie  mes  actions …sont – elles   vouées  au  bien …elles  le  tentent…

L’  émotion peut  figer tout  mouvement , même  celui  de la  pensée…

Il  m’  arrive  de  me  retrouver  envahie  d’  intenses émotions …le  regard  que  l’  on porte  sur moi , empreint de rejet …ce regard  me fait  mal …

L’  émotion  est  là …dense …

Ce  mal  ,  je  ne  peux le cacher  me  fait  avoir  des  pensées  négatives au  sujet  de  ceux  qui  me regardent  ainsi …

Seulement  , je   veux m’  efforcer  de me  situer  dans  une  autre  sphère que  celle  du  rejet  réciproque …

Je  veux  m’  efforcer  de  comprendre  ce qui  se  joue  …m’  efforcer  de  prendre  en  considération   le  fait  que  pour  une  raison  qui  leur  parait  tout  à  fait  légitime -  une raison  qui  n’  a  peut- être  rien à  voir  avec  moi , avec  ce que  je  suis  ,avec  ce que  je  fais -Pour  une  raison qui  leur  parait d’  une  légitimité  incontestable , je  suis  perçue comme  animée  d ‘  intentions  malsaines …

Ce que  je  soulève de  part mon  questionnement ,  même lorsque  c’  est  un  questionnement  qui s’  adresse  à  moi  en  premier  lieu…cela  devient  un  acte  de  violence  à  leurs  yeux …une  maladresse  sans  non , un sans  géne  inconcevable…

Je  suis  percue  comme  un  être  dont  l’  objectif  est  de  nuire ,  animé  par  un  besoin  de  dénigrer  les  autres …les  dénigrer pour  flatter  mon  égo  et  me  sentir  supèrieure  à  eux …

Je  sais  que de part mon  attitude  , d’  autres  voient  en  moi  une  personne  s’ estimant  supèrieure  aux  autres , détenant un  savoir   et  une vérité  qu’  ils  n’ ont  pas …

Je  suis  aussi  perçue  comme  celle  qui  croit  savoir mieux faire  et  ayant  la  volonté  de  bien  le faire  remarquer  aux  autres …

Avec  ce tableau  là  ,  c’ est  bien  logique que  je  suscite  de  l’  animosité …que  je  sois  naturellement  mise  à distance …normal  ,  personne  ne  voudrait  se  soumettre  à  un  regard  qui  juge  ,  face à  une  personne  qui  se pose   de manière  illégitime  en  juge …

Personne  n’  aime  être  victime d’  abus de  pouvoir … 

Comment  je me  situe  quant à  ce regard …

Je  peux  comprendre  ,  je  suis    maladroite   parfois  ,  je  soupèse  mes  mots  et pourtant  je  déclenche  les  foudres …   

Seulement ,  fondamentalement  , je  suis  animée  par  un  profond  souci  des  autres …

Je travaille  auprés  de  personnes  qui  sont en souffrance …Et  ,  je  me  sens  portée  vers  elles   avec  une  volonté  de  me  rendre disponible ,  de   montrer  que  leur  situation  me  préoccupe véritablement …une  volonté  intense  de  redonner  de l’ espoir   et  de resituer la  personne  dans  sa  dignité  d’  être humain  …cette  volonté  là  m’  anime  intensément …

Je  me  sens  capable de l’ accueillir  telle  qu’  elle est  , d’  entendre  tout ce  qu’  elle  peut  avoir  à  me  dire ,  vouloir  me  confier …sans  porter  de  jugement  …

Je  suis  aussi  en  mesure  de respecter  son  refus   de  dialogue …

Ce  que  j’  ai  du  mal  à  accepter  ce  sont  les  propos  tenus  au  sujet  de  ces  personnes …parfois  …les  personnes  sont  enfermées  dans  un  diagnostic , dans  des  incapacités …

Le  sujet  est  réduit à  ce  qu’ il  ne  peut  pas  faire …ne  peut -il  rien faire …

Ce qui  me révolte  profondément , c’ est  la  négation même  de  leur  souffrance …si  les  médicaments  ne  les  soigne  pas  …alors  c’ est  qu’  ils  ne  sont  pas réellement   malades …

Alors pourquoi  devrait -on  adopter une attitude soignante …?

Je  me  révolte  contre  cette  injustice  et  l’  émotion  violente  qui  se  réveille fait  naître  de  la  colère  ,  colère  devant  l’ injustice  de  ce qui  se  joue  … 

Seulement,  je  dois  comprendre…comprendre  que  chacun  fait  ce  qu’  il  peut  et  comprend  de  là  où  il  se  situe …

Se  dépasser ,est – ce  possible  pour  tout le  monde …

Je  suis  incapable  de  me  dépasser  quant  à  un sujet  bien  précis  ,  incapacité  temporaire  ou  permanente …?

Toujours  est- il  que  cette  incapacité  je l’  experimente et  en comprends  le  poids …A  partir  de  là  je  me  dois  de  me  situer  dans  la seule  attitude constructive …

Cette  attitude   alliant  bienveillance  et  indulgence …un  peu de fermeté ne fait  pas  de  mal …

Expliquer   ,  clarifier  ce  qui  m’  améne à  agir …

Il me  faut  adopter  cette  attitude  aussisouvent  que possible  ..;quelles  que  soient  les  circonstances …c’ est  un travail de  longue  haleine …   

 

Il  m’  arrive  toutefois  de  savoir  pertinement que mes propos  vont  déranger …l’  important  n’ est  pas  de  se  faire accepter  coûte  que  coûte …

Je  ne  peux  me taire  par  moments …Ce  qui  est  figé  ,  si  figé  que  nul  question  ne peut  entamer  ce mur…alors  il  me  vient   le  besoin  de questionner  …

Mes  propos  heurtent  de  plein fouet …Pour  fissurer  le  mur  ,  je  choisis  ,  je  prends  le  risque  et  je  maintiens  ma  posistion…

Mon  objectif  est  ,  comme  peut  l’  être  celui  de  parents  qui  se  sentent  légitimement investit  du  droit  de tenir  des  propos  durs  mais  nécessaires  à leurs  enfants  , dans  un souci        bienveillant …afin de  les  amener  à des  prises   de  conscience  nécessaires …

Je  cherche  à  révéler  , à  faire  surgir  les valeurs  essentielles  dormant  au  fond  de  cha que être …ces  valeurs  qui  parfois  sont écrasées  par  le  poids  de  certitudes   figées …enfermées  derrière  des murs  qui  ne  laissent plus rien  entrer …

Alors  , ces  murs ,  pour  y  entrouvrir  une  bréche , pour que le soleil  puisse  à  nouveau   éclairer  l’  homme intérieur …ces  murs  je  les  heurte  avec  des mots  …

Se  liberer  de  ses  murs  intérieurs  ne  va  pas  sans  souffrance …chemin de croix ,  passage  obligé  pour  que  se  révèle  l’  être  qui  est  au  fond  de  nous …

 

Est -  ce  prétentieux …?  est- ce  être  orgueilleux  que  de  croire  en ce  que  l’  on  peut  être  un  soutien  pour  d’  autres …

Je  sais  que  ce  qui  m’  anime  est  un  profond  souci  pour  l’être  humain  ,  peu  importe  qui  il  est  ,  d’  où  il  est …

Alors  ,  si  parfois  ,  je  fais  mal …je  continue  à  apprendre  …pour  faire  moins  mal …

Je suis  un  être humain …la  perfection …je  ne  l’  atteindrai pas  …j’  essaie  de  faire  en  sorte  que  ce  soit  elle qui    guide  mes  pas  …    

 

 

 

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

13-06-2007

Les valeurs qui fondent le travail social…selon mon coeur…

Pourquoi  ai-  je  choisis  cette  profession…qu’ est ce  qui  m’  a  attiré  au  point  de  me  dire  que  je  souhaite  m’  engager dans  cette  voie  et  y  consacrer  une  part  importante  de  ma  vie …?

Je   regardais  autour  de  moi , que  vois- je…?

Un  certain  nombre  de  personnes  qui  semblent  laissées  pour  compte …

Des  individus   dont  la  situation  est  peu  enviable…mais  ,  si  c’  est  leur  vie  …alors  ça  ne  me  regarde  pas …

Si  … cela  me  concerne…cela  me  touche …cela  ne  me  laisse  pas  indifférente …

Je  ne  peux  continuer à  vivre  sans  me  préoccuper  du  destin  de  ces  personnes  qui parfois  n’  ont  même  plus  la  force  de  faire  appel  ,  de  demander  de l’  aide …

Je  ne  peux  laisser  ces  personnes  se  résigner  à  leur  sort …comme  si  cela  n’  était  finalement  que  tout  ce  qui  pouvait  leur  correspondre …

C’  est  impensable  pour  moi,  raisonner  ainsi  me  parait  totalement  en désaccord  avec  toute  humanité …

Les  hommes  naissent  libre  et  égaux  en  droit…Cette  citation  issue  de la déclaration des droits  de l’  Homme  se  doit  de  rester  ,  voire  de  devenir  une réalité  pleienement  réalisée …  

Alors , de  ma  place  ,  avec  ma  personne  je  tente  de  me  mettre  à l’  écoute  de  ceux  qui   ont  tant  de  mal  à  entrevoir  un  avenir  plus  clair …

Pour  cette  tâche  , j’  ai  besoin  de  savoir - faire…un  savoir - faire  relié  à  une  connaissance  des droits  que  donne la  société à  toute  personne …  

Cette  notion  de  droit  renvoie  à  la  justice …qu’ est  -  il    juste de  mettre  en  oeuvre afin  que  la  personne  reintègre  une  place  dans  la  socièté  qui  soit  digne  d’  un être  humain …

En  tant  que  travailleur  social ,  il  me  parait  fondamental  de  relever  les  injustices …Non  ,  il  ne  s’ agit  pas  chercher  un  coupable …Il  est  question  de  responsabilité  …

Quelle  personne   est  responsable  d’  un  dispositif , ou  d’  un  dossier  relatif  à  une  personne …C’  est  là  qu’ il y  a  lieu  d’  oeuvrer …

Savoir  à  qui s’  adresser,  qui  est  compétent  pour  répondre  au  question  que  la  situation  de  la  personne  soulève …

Et ,  ensemble  , uni  dans  un souci  de  nous  mettre  au  service  de  la  personne  en  besoin …

Ensemble  , avec  la  personne  qui  a  perdu  confiance  en  l’  avenir , nous  cherchons  quel   soutien  peut  être    une voie  , une  voie  dans  laquelle   pas à  pas ,  le  sujet  redevient acteur  de  son  existence …

Dépasser  les  apparences  d’  une  situation  devant  laquelle  il serait  tentant  de  dire  que  tout  est  joué  …que  tout  est  figé …

Encore  et  encore  recommencer …se  relever  et  reéssayer  autrement …ensemble …

Le  travailleur  social  ,  à  mon  sens  se  doit  de  tenter  de  relancer  d’ autres  perspectives …de  croire  en  la  personne  accompagnée ..;au -  dela  du  desespoir   qui  peut  vouloir  prendre  le  dessus …

Il y  a  toujours ..il   le  faut  ,  quelqu’ un  qui  se  lèvera  pour  reprendre  le  combat  en  faveur  de  cet  autre  qui  ne  peut  se  contenter  ..;qui  ne  doit  pas  se  contenter  de  survivre….

Je  crois  fondamentalement  au  potentiel  ,  au  trésor  enfui   au   fond  de  tout  être …

Ceux  qui  avancent  en  peinant  dans  la  vie  ,  sont  là  aussi  pour  nous   rappeller  que  notre   mission d’  être  humain  est  de rester   vigilant   aux  autres  …

Rester  vigilant  tout  en respectant  leur  mode  vie  ,  leur  choix …

Être  attentif  au  prochain   , vouloir  le  meilleur  pour  les autres …comme  nous  souhaitons  aussi  pour  nous  une  vie  qui  nous  ressemble …une  vie  pour  laquelle  il  nous  semble  bien  que  nous  sommes  tous  faits …           

    

Posté par clairelise dans Non classé | 3 Commentaires »

11-06-2007

Cette belle et douce complémentarité…

Je suis une  femme  , tu  es un  homme …

Je  deviens  femme , je  ne  naîs  pas  femme …tu  deviens  homme  ,  tu  ne  naîs  pas homme …

Nous  naissons  en  tant  qu’  être  humain , tous  deux …

Ce  qui  nous  fonde ,  c’est ce  principe  d’  être  humain …

Naître  comme être humain …nous  sommes  semblables…nous  nous  ressemblons tant  …

Tu  portes  en  toi  l’  homme  qui  attend  d ’ advenir  en  toi …et  moi  la  femme  qui  attend  de  devenir  en moi  …

A  l’  origine  , nous sommes  portés  par  notre  mère…toi  qui  est  masculin  …tout  comme  moi , qui  suis  feminine…

Nous  sommes  bercés  , immergés  dans  cet  océan  de  douceur …dans  une  même  plénitude  nous  évoluons …nous  vivons  une  osmose  parfaîte …

Nous  nous  suffisons  à  nous – mêmes , sans  nous  suffire  à  nous  mêmes  pourtant …

Nous  sommes  en  union  si  étroite avec  notre  mère que nous ne  nous distiguons  pas  d’  elle …Elle  est  moi …je  suis  elle …

Et  ,  autour  d’  elle  , il  y  a  le  monde …il y  a  le  père …il y a  le  masculin …

Il  est  celui  qui  participe  naturellement  à  la  transmission  de  la  vie  …il  est   essentiel …elle  est  indispensable …

Ensemble ,  cette  dualité  réunie  est  la  vie , donne  la  vie …fonde  la  vie …donne  sens  à  la  vie …

Je  me  reconnais  en  toi …ma  douce  maman …je  me  retrouve  en  toi …mon  père bienveillant …

Je  me  nourris  de  ce  que  vous êtes …de  ce  qui  vous  habite …je  m’ imprégne  de   ce  que  vous   construisez…

Je  me  construis à  travers  vous …Votre  chemin …celui  que  vous  cherchez  guide  mes  pas …

Je  suis  aussi  bien  masculin  que  féminin …

Je  ne  suis  qu’  une  petite  fille …je  n’  ai  pas  besoin  de  choisir entre  le  masculin  et  le  féminin …je  prends  ce  qui  me  va  …

Et  ,  pourtant  ,  le  temps  du  choix  se  pose  …le  choix  s’  impose  de lui- même …

Naturellement,  je  m’  oriente  là  où  la  porte  s’  entrouvre pour  moi …

Et  ,  tout  aussi  naturellement , je  me  défais  de  certains  attributs …  

Au  fond  de  mon  être  ,je  garde   l’  empreinte  de  cette  dualité  qui  me  constituait …je  lui  emprunte  ce  qu’ il  est  bon  de réactiver …

Je ne  peux  exister   que  si  je  me  détermine …Je  deviens un  ou  je  deviens une …

Essentiellement  masculin  …Essentiellement  féminin …

Mon  essence  est  féminine…le  masculin est  inscrit  en  moi…Il  cherche  à  exister , se doit  d’ être  révèlé  …J ‘  existe grâce  à  la  rencontre  d’  un  homme  et d’ une  femme …

La  femme  qui  advient , advient pleinement  dans  la rencontre avec  le  masculin …tout  comme  l’  homme  qui  advient  le  devient  pleinement  grâce   au  féminin …

Je  suis  ton  moi …tu  es  le  mien…

Ensemble , dans  notre  union …de  notre  union  …l’  Amour  prend  corps …          

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

05-06-2007

Et si on parlait du corps …

Le  fonctionnement du cerveau, mécanisme précis  et  prévisible…

Quelle  place  à  l’  imprévisible…?

Y a – t- il  des  connexions qui s’  établissent de manière  alèatoire en  raison  d’  un  dysfonctionnement …

Dysfonctionnement imputable  à  une  cause  précise …?

Un  fonctionnement  cérébral  différent  est-  il  toujours  le  signe d’  une  maladie  mentale …?

Ce  mental  qui  a  mal  , que  dit  -il …?

Il  dit  la  souffrance  ,  la  souffrance  psychique …la  personne  est  en  souffrance …le  comportement  de  la  personne  est  affecté  par  cette  souffrance …

  La  mise  en  place  d’  accompagnement bienveillant , attentif  centré  sur  les  intérets  et  les potentialités  de  la  personne ,  ainsi  que  sur  ses  besoins …en  ayant  bien  soin  de tenir  compte  de  ses  particularités …

Un  tel  accompagnement  proposé  à  des  personnes  souffrant  de  troubles  autistiques …en  collaboration  étroite  avec  la  famille  peut  avoir  comme  conséquence  un  meilleur  fonctionnement  cérébral …des  recherches  scientifiques l’  ont  apparement confirmé…

Alors  ,  ne  peut  on  en  déduire  qu’  il  peut  en  être  de même  pour  tout  dysfonctionnement  cérébral ,  quel  que  soit  le  diagnostic…quelle  que  soit  la  souffrance …?

Est – ce  que  le rétablissement  fonctionnel du cerveau ,  le  rétablissement  d’  un  fonctionnement   plus  proche  de  la  norme  entraine  systématiquement  une  diminution  de  la  souffrance  psychique …?

Ce  qui  apparait  , c’ est  que  le  potentiel  d’  adaptation  des  personnes  peut  augmenter de  part  ce  traitement  ,  de  par  cette  manière  de  les  traiter  ,  grâce  à  cet  accompagnement réfléchi  avec comme  objectif  essentiel , à  savoir  optimiser  le  potentiel  des  personnes en  difficultés …   

Il  se  peut  qu’  au  dela  de  la  prise  en  charge  médicamenteuse  des  troubles  liés  aux  dysfonctionnement  cérébral  d’ une  personne …il  se pourrait  que  l’ accompagnement …un  maternage professionnalisé  ait  une  place  centrale  à  tenir …

C’  est  en terme  de  soutien  inconditionnel  , avec  un  discours  bienveillant  ,  en  posant  un cadre  précis  de  ce  qui  peut  être  proposé …Une  unité  de  fonctionnement  des  personnes  concernées  par  l’  accompagnement …

Serait – ce  cela  un  maternage   professionnalisé , avec  comme finalité  un  sevrage  nécessaire ,  sevrage  qui serait  mis  en  route  par  la  personne  elle  -même…ou  parfois  légerement  impulsé  par  les  accompagnants …

Une  attitude  la  plus  bienveillante  possible  n’ exclue  absolument pas  la  mise  en  place  de  limites  précises  et  pour  certaines  non  discutables …pour  d’  autres  ,  un  espace  de  discussion  doit  précéder  toute  prise  de  position …

La  bienveillance , s’  inscrit  à  mon  sens pleinement  dans  un  accompagnement  optimisé  que la  personne  en  souffrance est  en  droit  d’  attendre ,  elle  est  en  droit  de  l’  attendre …n’  est-  elle  pas  en  droit  de  l’  exiger …

Elle  pourrait  être  en  droit  de  l’  exiger  comme  peut  exiger  une  personne  qui   a  éte  gravement  brulée  que  ses  plaies  soient  pansées  avec  la  plus  grande  attention ,  sous  peine  de  décupler  la  souffrance  liée  à  ces  brulures …cette  personne  là  est  soignée  aussi  longtemps  que  les  plaies  ne  sont  pas  guéries  et  ce  n’  est  qu’  une  fois  que  la  blessure  est bien  cicatrisée  que  l’  attention  se  relache  …

Avant , l’  attention   reste  d’  actualité  tout  à  fait  légitimement …

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

03-06-2007

L ‘ Homme , l ‘ évolution , la philosophie…

L’ homme  a  évolué , l’  Homme  a  évolué  , c’  est  irréfutable…

Tant  de  progrès …de  l’  age  de  pierre …la  découverte  du  feu  qui  a  ouvert  tant de  possibles …

L’  ouverture  de  tant  de  perspectives  d’  une  grande  diversité …les  grandes  découvertes…

L’  Homme a fait  évolué son  environnement …a – t- il évolué  en même  temps  qu ‘  il  a fait  évoluer  son  environnement …?

Quel  est  le sens  de l’ évolution …?

Evoluer …Avancer …se  déplacer…avec  aisance  ,  avec  une  certaine idée  de  là  où  l’ on  va …avec  une  certaine  connaissance  du  milieu  où  l’  on  évolue…en  connaissant  les  raisons  qui  nous  amènent  à  évoluer  ainsi…

Finalement  que cherche l’  Homme  à  travers l’  évolution  qui  le détermine …

L’  Homme  ,  surtout dans  les  pays  développés  ,l ‘ Homme  est  censé  être  un  Homme  évolué  …

Un  Homme  qui  a  grandit  …un  Homme  supérieur  …à  qui…?

Un  Homme  évolué  qui  sait s’ adapter …qui  sait adapter  son  environnement  à  ses  besoins …

S’  adapter…L’  Homme  sait  -  t – il  s’  adapter  à  son  environnement …? L’  adaptation  à  l’  environnement

est  en  lien  ,  me  semble – t- il  avec  le  respect  de l’  environnement…Il me  semble  qu’ il  est  question  de respecter  le  milieu  où  l’  Homme  évolue…

Je  serai  tentée  de  dire qu’  un  être  évolué sait  être  attentif , dans  sa  manière  d’  être  au  monde ,  dans  sa  manière  de  vivre  …que  cet  Homme  là saurait  choisir  des  comportements  compatibles  avec  le  respect  de  l’  environnement …
Un  tel  Homme  aurait  le  souci  de  préserver  l’  evironnement  dans  lequel  il  évolue …l’  environnement  qui  lui  permet  de  vivre …

Il  me  semble  qu’  il  y  a  là  une  notion  fondamentale  de  l’  évolution …

S’  il  y  a  absence  de respect  de l’ environnement  , alors  il  y  a  lente et  inexorable destruction  de celui-  ci …

Cette  destruction  a  sans  doute  aucun , un  retentissement  sur  l’  Homme  lui -  même …L’  Homme  ne  pourra  plus  évoluer dans  son  environnement  tel  qu’  il  souhaite et  a  besoin  de  le  faire …

La  destruction  de  l’  environnement porte  en elle  la  destruction  certaine de l’  Homme …l’  être vivant  doué  de  raison …

Peut – on  penser  qu’  un  être  qui  ne  prète  pas  attention  à  son  environnement est  un  être  évolué…?

L’ auto  destruction  raisonnée  ou  irraisonnée  de l’ environnement est-  elle  un attribut  de l’  Homme  évolué…de l’  Homme évolué  des  pays  développés …?

Que  développent – on  dans  ces pays …?

Le  constat  est  là  pourtant …

Tant  d’ éléments positifs …les  progrés  en  médecine …le  souci  d’  instruction  du  plus  grand  nombre…Un  souci  de  tenter d ‘  être  plus  attentifs  aux  personnes  en  difficultés …

Tout  cela  existe réellement …il n’est pas  question  de  le  nier …

Il reste  encore  beaucoup  de  chemin à  faire …et  cela  non plus  ne  peut  être  remis  en  question…

Il reste  encore  à  changer  notre  regard …le  regard  que  tout  un  chacun  porte  sur  ceux  qui  sont  différents  et  ont  souvent  besoin  qu’  une  main  leur  soit  tendue pour  qu’  ils  puissent  vivre  de  manière  décente …

L’  Humanité  a  encore  bien  besoin  de  progresser …et  ,  il  me  semble  que  la  qualité  d’  une  Humanité  évoluée  se mesure essentiellement  grâce  à ce  qu’  elle  sait  donner  à  tous  ceux  qui  peinent  tant  dans  leur  existence …

Là  est  ,  il  me  semble  la  vrai  évolution  de  l’  être  humain …

L’  Homme  qualifié  d’  évolué, amèliore  certe son  confort  de  vie matérielle …et règle  sa  vie  avec  un  nombre  qui  ne  cesse  ce  croître  de  lois  et  de  régles  morales …parfois  au  dépend  de l’  Humanité,  me  semble – t- il …

Qu’  en  est-  t -  il  de  l’  Homme  intérieur …avance t- il  en  harmonie  avec  l’  Homme  évolué…?

C’  est  étrange …j’  ai  comme  la  sensation  que l’  être  Humain sait  de  moins  en  moins pourquoi  il  vit …qu’ il  comprend  de  moins  en  moins  ce  qu’  il  est  venu faire  sur  terre…

Depuis  le  questionnement fondamental  des  philosophes  antiques …grecs  et  bien d’ autres  encore …notamment  la  philosophie  indienne …

Depuis  ce  questionnement  originel…il  me  semble  qu’  il  n’  y  a  pas  eu  de  grandes  avancées  quant  au  sens  de  notre  existence …

Faut  -  il  alors  cesser  tout  questionnement … 

Tellement d’  écrits  existent pourtant …des  écrits  quant  à  l’  Homme  ,  sa  nature ,  son  origine …la  vérité …tant  d’  écrits  ,  qui  parfois  se  font  la  guerre …

Malgré  cette  multitude d’ écrits , la  question  du  sens  de la vie  reste  ouverte …peut- il  y  avoir  une  réponse  encyclopédique  à  une  question  aussi  dense  et  peut- être  si  simple  en  même  temps …?

Avons  nous  réellement  évolué  face  à  cette  interogation  au  sujet  du  sens  de  notre existence …?

Qu’  est-  ce  que  l’  être  humain …? La  vie  ,  la  mort …

Vesr  quoi  tend  l’  être  humain …?  

Il  paraît  possible  de  pense  que  l’  Homme  est  à  la recherche  du  bonheur …

Que  recouvre  le  Bonheur …?

Est -ce  l’ absence  de  déplaisir …ou  encore  autre  chose …?

Peut- on  objectiver  le  Bonheur …?

Est – ce  un  état descriptible  de maniére  précise  avec des termes  identiques  pour  tout  être  humain …?

Est- ce un  état  lié à  des  paramètres  extérieurs uniquement et  donc  non  inhérent  à  l’  être …?

La  situation  d’  être  en  bonheur signifie t-  elle  ne  plus  rien  désirer…?

Puisque  je  désire  ce  qui  me  manque …je  ne  puis  donc  être  dans  le  bonheur  de  par  ce  manque …?

Ne  faut – il  alors  ne  plus rien  désirer …Mais  alors  ,  je  ne désire  même  plus  vivre …dans  ce  cas  , je  désire  mourir ….

Est-  il  alors  possible  de  ne  plus  rien  désirer…?

Le  désir  serait  alors  l’ essence  même  de  l’ Homme …?

Quel  lien  avec  la  passion …?

J’  ai  une  passion  qui  fait  naître  du  désir …Je  suis  passionnée  de  philosophie …je  désire  y  consacrer un  maximum de  temps …

C’  est  un  plaisir  ,  un  profond  plaisir  que  de  découvrir des  écrits  philosophiques  diversifiés …un  plaisir  de  laisser  venir  les  idées  ,  les  pensées  qui  naissent  en  moi  et de  les  suivre  pas  à  pas  …

Plaisir …Désir …Passion …

Je  suis  animée  d’  une  soif  de  connaissance …une  volonté  de  découvrir   les pensées  des  philosophes  quels  qu’  ils soient …et  cela  devient  un  besoin  de  me  plonger  régulièrement  en philosophie …

Si  je  ne  peux  le faire  comme  je  le  souhaite …cela   me  perturbe et  l’  envie  est  là …le  manque  …il y  a  frustration…  

Seulement  , je  sais  aussi  que  mon  désir  sera  satisfait  ultérieurement  , la  satisfaction   est  simplement reportée…

De  ce  fait ,  l’  attente  en  devient  savoureuse …

Cette  paisible  attente fera  naître  en  moi encore  plus  de  plaisir … le  moment  de  la  rencontre  philosophique sera  encore  plus  délicieux …

Cette  attente  décuplera  le  Bonheur  de  pouvoir accéder  à  ce  profond  désir …

Il  me  semble  même  que  ce  puissant attrait  ,  cette  attirance  profonde  pour  ce  sujet …cet  élan  qui  me  porte  vers  elle me  permet   de  dépasser  des  moments  de  lassitude  et  de  découragement …Ces  sensations  qui  naissent  de  par  la  difficulté  que  je rencontre  à  comprendre  suffisamment   la  pensée  de  certains  auteurs …

Grâce  à  la  passion  et  à  ce  désir  intense  de  connaissance  ,  j’  arrive  à  vaincre  ces  obstacles  …j’  en  arrive  à  ne  pas  me  décourager  et  à  continuer  à  chercher  à  avancer  dans  la  connaissance  aussi  bien  que  je  le  peux  …

J’  en  arrive  à  dépasser  l’  envie  de renoncer …même  si  je  dois  m’  y  reprendre  à  plusieurs  fois et  que  mon  désir  de  connaissance et  de compréhension   ne  sera  jamais   assouvi  complètement …         

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

02-06-2007

Comment je vis la philosophie..

La philosophie  m’  attire ,m’  entraine , m’  amène  à  ressentir  des  émotions  «   divines « , des  sensations  de plénitude…une  béatitude …parfois  je  serai tentée  de  dire une  extase …

Quand ,  enfin j’  ai  le  temps de  prendre  pleinement le  temps  pour  elle ,  quand je  peux  lui  donner   mon  temps ,  quand  du  temps  m’ est  donné  pour  elle … je  ressents une  intense  émotion ,une  dimension  infiniment légère  s’  ouvre  à  moi , en moi…

Il  me  semble  que  je  m’  allonge  en elle , je  m’  étends en elle  presque  avec  volupté , je  me  sens  portée  par  cette légereté  qui m’  emporte  ailleurs …

Je  m’  étends ,  je  m’  allonge  et  me  sens  enveloppée , portée  et  enveloppée dans une  sphère  de  douceur …Il  n’  y  a  plus  rien  autour  de  moi…rien ..

Est-  ce  le  vide  de  l’  absence …?

Est-  ce  le vide  du  silence …?

Non ,  c’  est  d’  une  autre nature …Il s’ agit  pour  moi  d’  un  retour  sur  soi ,  un calme  et  paisible  retour  à soi…

Une  plongée au  fond  de  soi…je  me retrouve  avec  moi…je  me  retrouve  seule …et  je  savoure  cette  solitude  , je  la  savoure intensément …

Il n’  y  a  plus  que  moi  et  pourtant  ,  je  ne  suis  presque  plus  là…je  ne  suis  plus  moi…

Je  suis  à  la  quéte de  ce qui  vit  en moi ,  et  seule ,  dans  ces  moments  de  solitude  vécu  si  intensément , j’  avance  pas  à  pas  vers  ce  qui  me  porte …

Lorsque je  suis  seule  avec  la  philosophie ,  chaque seconde prend  un sens  profond ,  je  m’  emplis  de ces  significations …

Mon  être  ne  peut  vivre  sans que  je m’ immerge ainsi  , sans  que  je  me  ressource  en ce  chemin …

 

Allongée  ,  étendue   en  philosophie …couchée  sur  cette  terre  sacrée ,  mére  nourricière qui  me  porte  et  me  fait  vivre  … 

Elle  est  la  condition  même  de  mon  existence …

Cette  solitude  si  douce et  si  tendre …si  savoureuse …si  précieuse …

Cette  solitude  n’  est  à  ce  point  inestimable  que  grâce  aux  liens  qui  me  relient  aux autres …Grâce  à  ces nombreux  liens  où  j’  évolue  avec  tant  de  plaisir  aussi…

Plaisir  à  travailler  avec  ces  personnes  ..;ces  êtres  qui  portent   tant  de  détresse…Leur  donner  l’  espace  d’  un  instant  une attention  à ce  qu’ ils  sont  ,  à  ce qu’ ils  traversent…tenter  de  faire  naître  un  espoir  en  eux  ,  tenter  de ranimer  une  étincelle  d’ espérance   afin  qu’  ils  entrevoient  un  avenir   plus  clair …

D’  autres   liens  sont  aussi  profondément   intenses…celui  avec  les enfants  qui  m’  ont  été  donnés…des liens  complexes …parfois  difficiles …parfois  trèe  tendres  et  légers…Être  parent   est  le  métier  le  plus  difficile  ai- je  entendu  dire …peut -  être  est -  ce  vrai…

Il  y  a  encore  bien  des liens …parfois  éphémères….nous  en  connaissons  tous…

Par  moments , j’  ai  la  sensation  , de  par  tous  ces  liens  ,  d’  être dans  un  tourbillon …j’  ai  la  sensation  de  me  perdre  ,  de  me  disperser…tout  va  trop  vite  pour  moi  …et  moi  aussi …

Alors  , lorsque  je  peux  m’  immerger   dans  ma  solitude …je  revis  ,  je  renais…je  me  sens  libre  et  heureuse  …débordante  de  bonheur …un  bonheur qui  me  semble  non  loin  du  bonheur  parfais  à mes  yeux …

Ce  bonheur  me  permet  de traverser  des  moments plus  lourds …lorsque  certaines   émotions  assombrissent  mon  ciel…

Lorsque  je  ne  comprend  plus  bien  ce  qui  se  joue  autour  de moi  ,  en  moi …

Cette  sensation  pesante  ,  celle  de  ne  pas  être  à  ma  place ,  de  ne  susciter  que  du  rejet …je  connais …

Je  comprends …avec  mon  discours  ,  mon  questionnement  , je  remets  en  question  tout  un  systéme  de  pensées …le  mouvement  même  de  la  pensée ,  l’ acte  de  penser   est-  il  présent  dans  ces  systémes  de  pensées…

Chacun  est  libre ,  pleinement  et  complètement  libre  de  penser  ce  qui  lui  parait  juste … 

      

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

La Cuisine de Fabienne |
Adresses utiles et animations |
Restauration Vespa Primavera |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les ribotons
| LEGIO BURGUNDIAE sources
| mbokfrancois