Archives pour avril 2007

29-04-2007

Et mon coeur à si mal …

Et  , pourtant  , je  t’  apprécie  sincèrement …les arguments  que  tu  ennonces  dans  bien des  domaines  sont  profondément  respectueux…

Quand  tu  parles de  ton  travail , de  la  manière  dont  tu  t  ‘investis auprès  des  personnes  ,  que  de  coeur  tu  y  mets…

Je  te  perçois  comme  quelqu’  un d’ accueillant ,  de  chaleureux , d’  attentionné  qui  cherche   à  faire  plaisir  …

Quelqu’ un  qui  sait  s’ oublier  au  profit  de  l’  autre…

Une  grande  tolèrance  , il  me semble  que  cette disposition  est profondément  inscrite  dans  ta  manière d’ être…

Un  souci  pour  autrui…

Et  puis , soudain  …lorsqu’  il  est  question  d’  un  être  qui  est  sans doute  un  de ceux  que  tu  chéris  le  plus …je  ne  te  reconnais  plus…

Je  ne  désire  pas  te  blesser ,  je  ne  cherche  pas  à  te  nuire…simplement  ,  j’  ai  mal pour  cet  enfant qui est  le  tien…

Lui  parler de  cette  manière …avec ces  mots là…

L’  enfermer  dans  une définition négative  de  sa  personne …en fonction  de  ses actes…ce  n’  est  pas  constructif  à  mon sens …

Nous  ne  sommes  pas  que  ce  que  nous  donnons  à  voir  dans  certains  de  nos  agissements …

Non, vraiment  ,  personne  ne  peut  -  être  enfermé  dans  une définition  précise  au  sujet  de  sa  personne  en  raison  d’  actes  …  Même  si  ces  actes  semblent  se répèter…
Pas  un  enfant…surtout  pas  un  enfant …sûrement  pas  un  enfant

Un  enfant  qui  dérange …qui  nous  dérange  …qu’  est  -  ce  qui  nous    dérange  chez  lui …qu’ est ce  que nous dérangeons  chez lui…?

Nous  sommes  les  adultes …nous  avons  à  montrer  l’  exemple  à  nos  enfants…

Si  nous  voulons  éviter  qu’  ils  utilisent  un  vocabulaire  grossier..;efforçons  nous   de  nous  y  attacher …

Lorsque  les  enfants  , à  notre sens  , méritent  une  leçon  exemplaire …essayons  de réflechir  à  ce  qui peut  avoir  du  sens et  s’  enraciner  de  manière  constructive  dans  leur  être…

La  colère  que nous  ressentons  est  ce  qu’  elle  est , elle  est  là…Essayer  de  s’  en  dégager pour  mieux  voir  ce  qu’  il  est  nécessaire  de  poser  comme  acte  et  comme  parole…

Mais  ,  jamais  ,  non , jamais ,  essayons de  ne  jamais  laisser  l’  enfant  s’  emplir  trop  longtemps  du  sentiment  que  nous  ne  l’  aimons  pas …

Les  enfants …et même  nous  les  adultes ..;faisons  si  vite  ce  raccourci …les  enfants  , même  s’  ils  nous semblent  grands  de  par  un  âge  qui avance ,  de  par  la  taille  …les  enfants  restent  si  petits ,  plus  longtemps  que  nous  le  pensons  …je  crois …

Il n’  est  pas  question  de  les  infantiliser …en niant  une  responsabilité…Il est  question  d’  évaluer  la  portée  de  nos  paroles  et  de nos  actes  afin  qu’ ils  aient  une  portée  efficace et  Aimante  à  l’  égard  des  enfants …

Et  ,  pour  ce faire …pas d’ autre  choix  que  de  se  faire  violence …se faire  violence quant  à  nos réactions  impulsives …et  , non  pas faire  violence  à  nos  enfants …ils  ne  le  méritent  absolument  pas …         

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

28-04-2007

Comprendre , mon coeur , ma raison ne le peuvent…

Des  éloges , il  en est  fait   de  certaines  personnes …Elles  sont  admirées …elles  représentent   un  «   idéal  » …

Ou  font  naître  une  forme  de  fascination  résultant  de  ce  qu’ elles  accomplissent …ont  su  accomplir…

Ces  personnes  ont   été  amenées  à  suivre un  mode  de vie  trés  contraignant …ce  mode  de vie  était  imposé  par  un  résultat   à  atteindre …un  dépassement  de soi …

Si  je prends  l’ exemple  de  sportif  de haut niveau …Les  efforts  fournis  sont  d’  une  envergure  impressionnante…

Combien  d’  heures passe  une  patineuse   avant  d’ aboutir   à  une  satisfaction  …celle  -  ci  , une  fois  atteinte,  devient  le point  de  départ pour  un  nouveau  défi  …Il semble  ne  pas  exister  un  seuil  précis  qui délimite  la  fin d’  efforts soutenus…

Le  potentiel  physique  pose  des  limites  …Arrivé  à  un certain  degré  de  maîtrise   de l’ activité  pratiquée …Le  dépassement  de  soi  devient  inaccessible …le  corps ne suit  plus …le  temps fait son oeuvre …

Il  arrive  un  moment  ,  où  il  n’ est  d’  autre  choix que  de tourner la page …La passion  pour  l’  activité  est  toujours  vivante , elle se  concrétisera   différement …

Il  peut  nous  arriver     de  vouer une  certaine  admiration  à  des personnes  qui  grâce  à  leur endurance et
à  leur  perséverance   ont  accompli   des exploits  difficilement  réalisables …

Et  ,  pour ma  part , je  reconnais  le  mérite  de ceux qui  ont  été  amené  à  travailler  intensément , à  se  faire  violence  pour  vivre  leur  passion …

Parfois  ,  et  cela  me  perturbe  profondément …cela  d’  autant  plus  que  ce fait  est  assez  fréquent  dès  qu’ il  est  question de  l’  Amour  de  Dieu…

Il  est  habituel  de faire  l’  éloge  de  personne  qui  ont  eu  une  vie  exemplaire …

La  vie exemplaire …qu’  elle  en  est  la  définition …?

Celle  que j’  entends  au - dela  du  parcours  individuel  de  ces  personnages  se  résume  toujours  selon  les  mêmes  critéres …

Ces  personnages sont  présentés  comme  des individus   sans  famille  , pas  d’  epoux  ,  pas  d’  épouse…ni  d’ enfants …non  ,sur terre  point …

Et  ,  c’  est  au fond  sur  ce  critére  là  qu’  ils  sont  en  grande  partie  jugés  comme  des  êtres  exemplaires …

Qu’  ils  vivent   cloîtrés  , en communauté  ou  isolés…La  renonciation  à leur  propre  vie  d’  être  humain  devient  le   chemin  le  plus  certain  menant  au  paradis …en conformité  avec  l’  Amour  de  Dieu…

      

Je    ressens  dans  mon coeur   comme  une  blessure  …j’  ai  mal  au  plus  profond  de  mon  être d’  entendre  de tels  propos …des propos  érigés   en vérités  absolues …

Quel  message  est  véhiculé  dans  ces  clichés  …?

Et  ,  là  où  je  suis  atterée , c’ est  lorsque  j’  entends  des  personnes  prôner  que  celui- là  doit  recevoir  les  grâces  de  Dieu  pour  supporter   cette  vie  …alors  que  cette  même  personne  vit  tout  à  fait  autrement  …vit  sa  vie  de famille  qui  lui  est  si  chère …

En  aucun  cas  ma  raison ne saurait  y  convenir  …pas  plus  que mon  coeur  …

Quel  argument  peut  faire  le  poids  face  à  la  raison  à  propos  de  la  nécessité  de  mener  un  mode  de  vie  déterminé …

Aimer  , construire  une  vie  de famille  est  à  bannir  comme  le  mal  en  personne …?

Une  vie  remplie  d’  Amour  ne  permettrait  pas  de transmettre  l’  Amour  de  notre  Père…?

La  liberté  , est  un  don  de Dieu …

Qui  a  le  droit  de  décider  pour  d’  autres  quant à  la  vie  qu’ ils  doivent  s’  imposer …?

Qui  a  le  droit  d  ‘ imposer  à  qui  que ce  soit  des  sacrifices sur  le  plan  physique  ou  moral…?

De  sacrifice ,  Dieu  n’  en demande  point …

Je n’  en  peux  plus d’ entendre  vénèré  et  placé  sur  un  piedestal  ce  mode  de  fonctionnement …ce  qui  y apparait   , c’ est  la  négation  du  sujet …

Le sujet  doit  exister …exister     dans  l’  Amour  , chacun  selon  son coeur…  

Et  , il  y  a bien  lieu  de  chercher à  se  dépasser  ,  dans  notre  attitude envers  autrui …

Chercher  à  aller  par  dela  les  apparences  …à  transformer  notre regard…

Ce  regard …il    est  si  important …que  voyons  nous …?

Que  pensons – nous  de ce que  nous  voyons …?

Que  savons  – nous  de ce que nous  voyons …?

Savons -  nous   regarder  autour  de  nous…?

Savons  -  nous  regarder   en nous  …?

Que savons  -  nous …?

Que  savons  -  nous  de  la  vie …?        

Savons -  nous  vivre…?               
 

 

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

24-04-2007

La philosophie , c’ est du bonheur pour moi…

C’ est  peut- être  étrange , surprenant …seulement , c’ est  ainsi  que je définis ce  qui  me  porte  vers la  philosophie…

S’ attarder sur un mot …s’  approcher  d’ une  idée  doucement …l’  observer  sous  différents  angles …ne  pas   trop  s ’  en  approcher …le  risque  serait  de  ne voir  plus  que  quelques détails …

Les  mots ,  ce  à  quoi  ils  renvoient …un délice de découvrir l’  étymologie , délicieux  et  étonnant…rechercher  l’  origine  latine   ou  greque …Parfois même  se  pencher  sur  d’  autres langues et  regarder  les mots  construits  à  partir  de  la  racine  en question…

C’ est  fascinant …

J’  ai  souhaité   me  pencher  sur  le  mot  «   LIBRE « …

En  latin ,  libido ,  renvoie  au  désir …dans la  langue  russe  » lioubit « , signifie  Aimer…cela  se  retrouve  aussi  dans  la  langue allemande avec  le  mot  « liebe « …

L’ Homme  Libre  , serait  celui  qui  Aime  et  qui  désire …?

Sage ,  que signifie ce terme  là…?

En  latin  , est  sage  celui  qui  se  montre  vertueux…qu’ est -  ce que la  vertu …est- elle  en lien  avec  la  morale …?

Il  existe  aussi  une  autre  définition qui  peut  se rapporter  au  sage  , toujours  issue  du  latin..
Est  sage celui  qui  manifeste  une  grande  délicatesse  de  sens , qui fait  preuve  de sagacité  , donc  de  finesse  
 et  de  vivacité  d’ esprit..
Le  sage  serait habile  à interpréter  des prodigues …le  sage  ,  est  celui  qui  sait …

Que  sait – il ?

Il  sait  qu’ il  ne détient   pas de   vérité  absolue …

Existe – t – il une  Vérité …?

Comment  peut-  on définir    ce terme…? En  grec ,  la  vérité  est  ce qui se dévoile  une  fois  que  l’ on  a ôté les voiles de l’  illusion …le  mot  évoque  ce qui est  dévoilé …

 » Je suis  le  chemin , la  vérité  et la  vie  » affirme le  Christ…Pourrait  -  on  penser  que la  Vérité  renvoie  à  un  chemin , à une  manière d’  avancer …un  cheminement  qui serait  personnel …qui  serait propre à  chaque individu …

Chaque individu étant  en  quète de sa voie …cette quète  est  ce  qui  fait advenir  une  vérité …

Être  vrai  , être  sincère …il  me  semble que  nous  le  désirons  tous …tant  avec les  autres qu’ avec  nous  -mêmes…Poutant ,  il  existe  des  situations  où  cela   est  bien  difficile …

Des  situations où  , pour  certaines  raisons , il  peut  paraître   plus  aisé  de  se  voiler  la  face …

Il  n’est  pas  de  sujet  qui  ne  se  voie  confronter  à  des  choix  au  cours  de  sa  vie …Choisir  ce  qui  semble  correspondre  au mieux  à  la  Vie , est – ce  la  voie …? 

En   s’ attardant à  l’  étymologie  du  vocable  hébreu qui  désigne  la  vérité , celle  ci  devient  ce qui  «   tient  bon  « …on  retrouve  le  radical  de  ce  vocable dans  le  mot  «   Amen  » …

La  vérité  , ce  qui  tient  même  aprés  avoir  été  remis  en  question …aprés  s’  être  soumis au  rapport  à  la  vérité …  


 

  

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

22-04-2007

La philosophie …une si belle raison de vivre pour moi…

Quel  bonheur  pour  moi  , de  découvrir   les pensées  de  philosophes …Souvent , je suis  impatiente  d’ ouvrir  le livre , de lire  l’  article  que  je  viens  de trouver …

Je  me  sens  comme  portée  par les mots,   parfois   si proche  de  ce qui  est exprimé …parfois  si  étrangère…je  ne  les  suis  pas  toujours …

Est – ce  nécessaire  de les  suivre partout  où  ils  cheminent…?

Faire un effort  de  compréhension , indispensable pour  moi …je  désire  tenter  de comprendre  au  mieux  le  point  de vue  qui  est  exprimé…

Je  m’  interroge  souvent  alors   sur la  vie  du  philosophe , dans le  sens  où  je  me  questionne   à  propos  du  contexte  …
A  quelle  époque a  t-  il  vécu  précisément ,  quelles  étaient  les  valeurs dominantes alors …qu ’ en  était-
il  du  pouvoir  en place …

Et  , là  abondent les  questions…A  n’  en   plus  finir …

Une  question  en  amène  une  autre …partant  du  pouvoir en place  , je me demande ce qu’ il  est  des  lois et  comment  est  traitée  la trangression  de  la  loi…

A  qui  ,à  quoi fait  référence  la  loi…?qu’  est  ce qui permet  de la  légitimer…quelles  sont les  régles  sociales …

Partant  des  valeurs  ,  je me  questionne  au  sujet  de la   famille ,  du  mariage , de  la  religion ,  de  la  place  des  enfants , l’  éducation , la  scolarité  …les  droits des  enfants  et  ceux  des  femmes …

Et  les  droits  de  l’ Homme …  

Pouvoir  et  savoir , sont  ,  je  pense  relié….aussi  je  suis  curieuse  et  ressens  le  besoin de  m’  informer
à  propos  des  connaissances  scientifiques  qui  sont reconnues  et  validée  ou  celles  qui  font  l’  objet  de  rejet  et   la  raison de  ce rejet …

Qu’  en  -  t-  il  de la santé,  physique et  mentale …La folie  a  été définie  et  perçue   différement  au  fil  de l’  histoire  de  l’ humanité …

Et  , notion  fondamentale  pour  moi …Le  langage …comment  est-  il  apparu …quelle a été  sa  fonction première   ,  comment  se  développe  les  compétences  en  matière  de  langage chez  l’  enfant…
Quelle  évolution  du  langage  dans  l’  histoire  de l’  homme …

Toutes  ces  questions   se  manifestent  lors de  mes  lectures et  je n’  ai que  peu d’ éléments  de  réponse  actuellement …
Avec  le  temps , avec de la  patience , je découvrirai   des réponses   à  certaines de  mes   questions   …  ce  besoin de  savoir  guide  mes  pas…Cette  soif  de  connaissance  me  pousse  à chercher  ,  à  lire , à  m’  étonner  …

Je  désire  comprendre ,  comprendre un peu   les théories  de certains  philosophes…il  me  semble que  je  ne peux 
atteindre  cet  objectif  sans  avoir   un  minimum  de  connaissance   quant  au contexte    dans  lequel  ces  écrits  ont  vu le  jour …
Et  ,  il  me  semble qu’ il  n’  est pas  négligeable  de  connaître  un peu la  vie  de l’ auteur ,  son  vécu et  le  sens  qu’  il  a  pu  lui  donner …

C’  est là  ,  pour  moi  , une  approche  de  la  philosophie , une  approche  qui me  correspond …

Cette  approche  n’  est  pas   suffisante  à mes  yeux…Parallèlement  à  cette  soif  d’  apprendre ,  je  suis  animée  du  désir  d’  écrire  ce  qui  m’  habite   à  propos  de  biens  des  sujets …
Ce qui  m’  habite ,  il  ne  s’  agit  la  plupart  du temps que  de  questions   sans  réponse  précises  et   figées …

Je ne sais  pas  encore comment  ces  deux  approches vont  s’ articuler …en fait  ,  si  , je  crois  que je  le  sais …

J’  avance  au  hasard …je lis  ce qui  me  plait  ,  j’  écris  ce  qui  me  vient …
J’  avance  doucement ,  modestement …je  mets  des  mots  sur  le  regard que je  porte  à  propos  de  sujets  qui  me  tiennent  à  coeur…  sur
  la manière dont  j’  appréhende  ces  sujets…

J’ essaie  de  faire  comprendre  ce  qui m’  amène  à  me  situer  de  cette  manière  quant  à  un  sujet  déterminé …

Je  souhaite  donner  à  voir  les raisons  qui me  font choisir  cette  idée  plutôt  qu’ une autre …les raisons  qui  me  font  poser  des questions …

Des  réponses  existent – elles …?  Concernant  mon cheminement personnel  , j’ en  ai  quelques  unes ,  seulement  ,  cela  concerne  ma  vie avec  ce que  je  suis  et  les  évènements  qui   me  concernent …
Donc  ,  les  réponses  qui  existent  pour moi  , ne  sauraient  forcément  s’  appliquer   à  d’ autres …

Ce constat  découle  sur  un  questionnement  …existe-t -il  un  sujet  qui  puisse  être étudié  objectivement …?
Quelle  que  soit  la  question  , ou  éventuellement  la  personne  en  question ,  est-  il  possible  de  poser  un  savoir  qui  vaut   pour  tous …un savoir  qui sucitera  l’  unanimité …
Quels  sont  les  sujets  ,  les  domaines  qui  relèvent  de  ce  principe d’  universalité …?                                

Posté par clairelise dans Non classé | 2 Commentaires »

14-04-2007

Vivre avec la philosophie…

Vivre  avec la  philosophie  ,  pour  moi  ,  cela signifie  vivre  avec  une  compagne  discrète …
Discrète  et  si  précieuse…

Précieuse  ,  cette lumière  intérieure  qui  éclaire les  choix …  Accompagne le  regard  ,  le rend  plus  clair ,  plus limpide …Epure  notre regard  , le  rend plus  léger…

Ce  regard  s’  élève des  projections  personnelles …prend  de  la  distance  face  à  la  subjectivité envahissante  …

Notre  regard  se  porte  sur  de nombreux  sujets  …des  questions  qui  nous  tiennent  à  coeur …des  questions  de  principes …
Notre  regard  se porte  sur  des  Sujets …des  êtres…

Et , en tant  que  Sujet  nous  sommes  souvent  concernés  par  bien des  sujets …la  violence ,  la  peur  , la  mort , la  passion  ,  le  désir ,  la  loi , l’  éducation ,  l’  autorité….

Le  Sujet  peut -il être  pleinement  conscient  de  sa  manière  de  se  situer quant  à tous  ces  sujets …

Qu’  en  est- il  de l’  inconscient …inconscient  individuel …inconscient  collectif …

Que  reprèsente  cet  inconscient …lui  est -il  laissé  une  place …n’  y  a  t-  il  pas  abstraction  de  ce sujet…

J’  ai  le  désir   de  parler  de  ce  sujet …cet  inconscient  .., ce  mot  qui  fait  parti  d’ un  vocabulaire assez  courant …

Il  court  dans le  langage  ,  ne se laisse  pas  apprèhender …est  appelé   pour  décrire  un  état  de  non  conscience …d ‘  incapacité  à  mesurer  la  portée  de  ses  actes …
Il  renvoie  aussi  à  un  domaine du  psychisme   échappant  à  la  conscience  et  influant sur  les  conduites  d ‘  un  Sujet … 

Il  me  vient à  penser  ,  aprés avoir  écrit  ces  quelques mots  qu’  il  peut  – être  possible  de  croire  que  l’  inconscient  est  libre …

S’  il  échappe à la  conscience ,  ne  se laisse pas   diriger ,  quel  contenu   comporte- il , que
 comprend – t- il…? 
Quelle  est  la  logique  qui  l’  anime …?

 Peut – être  que l’  inconscient  comprend  ce  que  notre  conscience  ne  comprend  pas …?

Ou  ,  encore  peut- on  penser  que  l’  inconscient , fonctionnant de  maniére  anarchique  ne  peut  se  définir  en terme   de  liberté…

Qu’  est  -  ce  qui  permet  de  supposer  que  ce  fonctionnement  est  anarchique et   en quoi  cela  ne  saurait  pas   s’  inscrire  dans la  liberté …?

Qu’  est  ce  que  l’  anarchie …? Le  refus  d’ un  certain  pouvoir , notamment  celui  de l’  état …ou est-  ce   l’  absence  de pouvoir ,  celle -  ci   engendrant un  désordre   ,  une  confusion…       

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

13-04-2007

La philosophie et la vie …

La  philosophie  s’  entend  avec l’ Amour   et la Sagesse …peuvent – ils  nous être accessible …?

Accessible comment …à  notre  portée …pouvons  -  nous être portés  par  l’ Amour  et  par la  Sagesse …

Je pense que  cela  est  en effet  accessible dans  nos  attitudes …dans nos  pensées …cela  se  peut  …

Nous pouvons être  porté  par  le  désir  d’  un juste  rapport  à  autrui  …

Un  juste  rapport  à  autrui  qui demande  que l’ on regarde à  deux fois  …regarder  avec du  recul …

Prendre  de la  distance  avec ce  que  nous  pensons  dans l’  immédiat …se  regarder en  profondeur  et  tenter  de  porter  ce  même  regard   profond  à  l’  autre …

Le  regarder  avec attention …lui  porter une attention  …

Vouloir  être  disponible  afin d’  accueillir l’  autre … être  en mesure d’ accueillir  ce qu’ il est…A  savoir un être  humain  avec  son  histoire , ce qu’ il  porte  ,  ce  qui le porte …

Le  rencontrer     ,  ne  rien  vouloir …Ne  rien  vouloir   poser  comme  vérité  quant  à  ce  que nous  pouvons   percevoir  de   sa  personne …

Ne  rien vouloir  imposer  de notre   vision  de  la  vie  et  de  ce que  nous estimons  éventuellement  avoir saisi  de lui…

L’  effort  , à  mon sens , se  situe dans  cette  volonté  d ’ ouverture …  je  crois  que c’  est  là  le  chemin le  plus  en accord  avec  le respect …

Savoir  se situer  avec  discernement   dans  cette  rencontre …et  n’  agir   qu’ en  fonction  de  ce  cadre …un cadre qui  se  soumet  à  une  souplesse   et à  une  grande  exigence  en  même  temps…

Il  me  semble  qu’ une action , un  discours   ayant  à l’  esprit   ce cadre pourra  s’ inscrire   dans  le  respect  de  la  personne …

Et  ,  dans  cet  état  d’  esprit  ,  ne  pas  répondre  à  ce  qu’  une  personne  attend  de  notre  part  , n’ est  à  mon  sens  pas un manque  de respect .

La  personne   qui  manifeste  un  désir   auquel  nous  ne  pouvons  répondre   ,   sera  confrontée  à  un  sentiment  de frustration …

Cette  frustration  nait  de  son  désir  , pas  de  notre  attitude …Il n’  y  a  la  ,à  mon sens  aucun  manque  de respect      …
Se  poser  de manière  authentique  dans  la  relation  à  l’  autre  …Là   se  situe  le  respect …

Le   respect  de  l’  autre  est une  disposition  intérieure  à  mobiliser   pour  avancer   avec  Amour  vers  la 
Sagesse …

Se  soumettre à   cet état d’ esprit  peut  aussi  peut- être  permettre  à la  personne  qui  vit  une  frustration de l’  accepter ,  de  comprendre que  ce désir  qui  l’  habite , ne  peut  faire  force  de loi    pour imposer  à  l’ autre ce  qu’ il est  légitimement  en droit  de refuser …

Le  respect   se  décline   en terme  de  choix ,  je  choisis  de  réfuter  certaines  de  mes  impressions …je  choisis  de  porter   ce  deuxième  regard  où  je  cherche  à  voir  non  plus  ce qui  me  conforte  dans  mes convictions  …

Un regard  par  lequel  je  cherche  à  m ‘  observer  moi  aussi  quant  à  ce  qui  émerge   chez moi   dans  cet échange …

Se   décentrer  de  soi  pour  entrer  dans  une  attitude  de  disponibilité  optimisée …pour  se recentrer  sur  soi  et 
parvenir  à  mieux  comprendre  où  je  me  situe  dans  ce rapport  à l’  autre …

Et  , tout  simplement  aller  au -  dela  des  apparences … 

 l          

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

10-04-2007

Et, si la philosophie était la vie , tout simplement…

Philosopher  ,  c’  est , je  pense  qu’ il est  possible  de l’  affirmer ,  philosopher  , c’  est  poser  des  interrogations …

Interroger  ce que nous faisons …se  regarder ,  regarder  ce  que  nous faisons  dans  notre  vie …

Porter  un  regard  quant à  ce  que  nous  faisons  de notre  vie  …Chercher à  comprendre  ce  qui  guide  nos  choix  ,  ceux  que nous  posons  plus  particulièrement   pour  nous  …
Et ,  souvent ,  ces  choix   peuvent  avoir  des  repercussions  ,  ces  choix  se  répercutent  sur  d’  autres …

Souvent  ,  nos  choix  peuvent  affecter  d’  autres  que  nous …

Choisir ,  oblige  à  un  renoncement     au  profit  de  ce  qui  est  choisi…

Choisir  après  avoir  pesé «  le  pour  et  le  contre « …après  s’  être  soumis  à  un  questionnement…

Ce  questionnement  est  fondamental …peut- on  dire qu’ il   aboutit   à  des certitudes  absolues …?
Pour  ma  part  ,  je  serai  tentée   de  dire que  non…

Il  me  semble  essentiel  de  reinterroger  mes  choix ,  non  pas  pour  les  modifier  sans cesse  …simplement  pour  en tester  la  validité…

Me demander  si  le  choix  que  j’  ai  posé  me  correspond  profondément …et  ,  j’  ajouterais …me  demander  en  quoi  mon  choix  affecte - t- il   autrui …?

Encore  un  double  questionnement…qui  rejoint  le  premier …qui  est  dans  sa  lignée…

En  quoi  ,  autrui  peut- il  « influencer «   mes  choix …?

Quelle  est  la  part  que  doit  prendre l’  attention  à  l’ autre…?

Peut- on  se réfèrer à  ce  fameux :  » Ne  fait  pas  à l’  autre  ce que  tu  ne  souhaites  pas  que  l’  on  te fasses  » …?

Bien  sur  ,  que  cette  voie   est  essentielle …

Ne  recèle- t- elle  toutefois  pas  quelques  nuances…?

Par  exemple ,  lors d’ une rupture  dans  un  couple …celui  qui  prend  la  décisison  de  la  séparation …celui – là  ,  doit  il  se  dire que  si  lui  était  encore  attaché  à  la personne  il  n’  aimerait pas  subir  cette rupture …et  donc  par  là  ne  pas  opter  pour  ce  choix …?

Je  ne  sais  pas  si  c’  est  un  bon  exemple  , un  exemple  révelateur …il  me  semble   que  parfois  nous  sommes  amenés  à  effectuer  des  choix  qui  n’ entrent  pas  dans  la  catégorie  de  ce  qui  a  été  cité  précédemment …

Parfois  , il  arrive  que  nous  faisons à  l’  autre  ce  que  nous  ne  souhaiterions  pas  qu ’ il   nous  fasse…
Mais  ,  finalement  que  faisons  nous  à  l’  autre …?

Ce   »  je  te  fais  «   me  met  mal  à  l’  aise …A  partir  de  quand  nos  choix  font- ils  du  mal   à  autrui …?

Spontanément , je  dirais  que  c’  est  à  partir du  moment  où  je  ne  le  respecte  plus …

A  partir  de  quand  n’  y a  t-  il plus  de respect …?

Le  respect , est -il   par  définition  différent  pour  chaque personne  en fonction  de  sa  personnalité  , de  ses   sensibilités …
Ou  existe - il  indépendamment  de  toute  perception  individuelle…?                     

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

07-04-2007

Devenir prof de philo…un rêve…inaccessible ?

Comment  définir la  philosophie…Que  dire  à  son  sujet …afin  de  permettre  que  soit  compris ce  dont  il  est  question…

La  philosophie  est  une  matière  enseignée  l’  espace d’  une  année à  des  enfants ,  de grands enfants ,  des  adolescents  cheminant vers  l’  age  adulte …

Elle  n’  est  pas  donnée aux  enfants  qui  s’ orientent vers  une  scolarité  plus courte …? Pourquoi ?

Elle  est parfois   perçue  comme un  questionnement  incompréhensible  ,  voire  inutile et  trés  complexe qui  n’  aboutit qu’ à  échaffauder  des thèories  difficilement  accessibles  …

Qui  ne  s’ est jamais  questionné  quant à  des  choix ,  à  ce  qu’  il attendait  de  la  vie  ,  et  sur  ce qu’  il  était  Bien  de  faire …

C’  est de  cela  qu’ il est  question…

Je  serai  tentée  de  dire que  là  se  trouvent   les interrogations essentielles  que  la  philosophie  aborde …

La  philosophie  ,  cette  attente  active  comme  la  nommait  Socrate , signifie  Amour  de  la  Sagesse…

Amour   et  Sagesse ,  deux   thèmes  vastes  ,  profonds  et  qui  sont  au  coeur  de notre  existence …

Une  attente  active qui  serait  faite  de  quoi…?

Une  attente  , la quelle …Attendre  ,  se poser  ….se  poser  des  questions  …

Se  questionner  avant d’ accepter  une  idée  ou  de  s’  engager dans  une  action …Être  à  la  recherche  de la  valeur de  ce  que  nous  pensons  être  juste ,  de  ce que  nous  pensons  qu’  il  est  juste  de faire …    

Il  me  semble  que la  philosophie  est  aussi  un  chemin  à  emprunter , ce chemin   est  celui  de l’  Amour ,  pour  nous  permettre  d’  avancer  toujours  mieux  vers    la  Sagesse …

Et  ,  la  Sagesse  nous  aide , nous  guide à  cheminer  au  coeur  de  l’  Amour …

Il  est  ainsi possible  de  déduire  que  Sagesse  et  Amour  sont  reliés ,  l’  un  ne  pouvant  exister  sans  l’  autre …

Là  se  trouve  maintenant  le  questionnement  si  dense …Comment  connaître  la  Sagesse…?

Comment  discerner ce  qui   appartient  à  la  Sagesse   de  ce  qui  ne  lui  ressemble  pas…? 

Pourait – on  alors  définir  ce  qu’  est  la sagesse …? Il  me  semble, il  m’  apparaît que  c’  est  là  une  tâche bien ambitieuse  , voire  irréalisable …
La  Sagesse ,  nous  ne pouvons  la  possèder  ,  il  me  semble  que  nous  ne pouvons  que  nous  en approcher …

La possèder  , signifierait  être   parfait ,or  la  perfection n’  est  pas  humainement  réalisable …     

Et  , l’  Amour , qu ‘ en  est-  il …?

Savons -  nous  réellement  ce qu’ est l’  Amour …?

Combien  de  fois  utilisons nous  ce mot ,  et  dans  quel  contexte …?

L’  Amour  se  laisse  questionner  par  la  Sagesse  , sans  ce  questionnement  , Est- il  légitime de  parler  d’  Amour ..?

Pourquoi…?

Si  l’  on  prend  un  exemple qui  peut  être  significatif , à  savoir  l’  Amour qu’ une  personne à  pour  une  autre , il  semblerait  naturel que    cet  Amour. suscite  une  volonté  de désirer  le  bonheur de l’  être  Aimé…

La  Sagesse amène à  se  questionner  en profondeur sur  ce qui  dans  nos  attitudes  peut aller  à  l’  encontre  du  bonheur  de la  personne  Aimée …
Ce  qui  dans  nos  attitudes  ne  correspondrait  pas  à  de  l’  Amour,  sans  pour  autant  dire  que  cette  personne  ne  porte  pas d’  Amour,  ou  n’  est  pas  en  mesure  d’  Aimer  …il  me  semble  que  nul  ne  peut  se  poser  en  juge  ainsi…


La  Sagesse demande  aussi   de  discerner  ce  qui  dans  l’  attitude   de cet  être  Aimé va  profondément à  l’  encontre  de  notre  bien-être …

Ainsi , il  y  a  deux  questions  simultanées qui renvoient  à  ce  que  chacun  peut  donner   et  accepter de prendre  sur lui…
Il  s’  agit là   d’  être  conscient   qu’  il  ne nous  est  pas  possible  de porter plus  que  nous  ne  le  pouvons humainement …

Savons nous  ce que  nous  sommes  en  mesure  de  porter …? Cette  question  est  permante , la  réponse n’  est pas  d’ emblée  donnée  , ni  une  fois  pour  toute  et  surtout ne  saurait être    la  même  pour  tout  le  monde …

Chacun  a sa  propre  vérité  à  ce  sujet …

Savons  -  nous poser  ce  questionnement  ,  acceptons  nous  ce  questionnement  quant  à  ce  qui  fait  le  bonheur  de  l’  être  Aimé…

Que  voyons  -  nous  de  ce  qui fait  le  bonheur  de  ceux  que  nous  Aimons …?
Bergson  nous  dit  que  «   nous  voyons  ce  que  nous  pensons au  lieu  de  penser  ce  que  nous
voyons ».
Nous  regardons  d’ abord  à  travers  nos  préjugés …nous avons  tous  un certain nombre  de  croyances  , sont  elles  légitimes   et  se  sont  -  elles  légitimement  laissées  questionner…

De ce cheminement ,  cette   tentative  d’  avancer  dans  une  présentation  de  la  philosophie  découle  plusieurs   constats :

L’ Amour   et la Sagesse   sont  au  coeur   de  la  philosophie , elles  en  sont  les  deux  notions  centrales  …

Des  notions   qu ‘  il  est   difficile  ,  voire  impossible  d’  enfermer  dans  des  définitions  précises  et  figées…

Il  s’  agirait  bien plus  de les  solliciter  pour  éclairer  ce qui  nous  semble  parfois  trop  évident ,ce  qui  va  de  soi …  de    solliciter leur  lumières  pour  que  grâce  à  elles  nous   puissions  évoluer   vers    une  plus  profonde  conscience  de  nous – mêmes…     

     
      

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

04-04-2007

Pardon, mais je ne peux…

Non, vraiment , je  ne  peux…Je  ne  peux  y  croire …je  ne  peux  avancer  dans cette voie …

Faire  porter  à  mes enfants ,  les  plus  petits ,  le  poids d’  une  décision qui  doit  être mienne…C’ est  trop  lourd  pour  eux …

Recommencer une  histoire  qui  pour  moi  est  terminée  depuis  si  longtemps  déjà …se  mentir ,  se  mentir par  peur  de  l’  avenir  ,  en  raison  de  préoccupations  matérielles …

Ces  craintes  me  sont  moins  pénibles  que  le  mensonge  que  je  peux  vouloir  m’ imposer …

Rester  parents , des  parents  attentifs ,  en  mesure  de  dialoguer  autour  du  bien- être  des enfants  ,  voilà  ce  que  je  souhaite  de  tout  mon coeur …

Montrer  ,  démontrer   au  quotidien  ,  qu’  au-  dela   des  difficultés   de  couple  ,  il  y  a   une  permanence …

Montrer  que  nous  restons  des  parents  quoi qu’ il  advienne ,  et  que  par  Amour pour  nos  enfants  ,  nous  nous  efforçons  de  chercher  à  garder  un  dialogue …

Parfois  ,  les relations  sont  tendues  et difficiles , seulement  ,  nous  recommençons …

Oui , là  est  le  recommencement ,  reprendre  ce  dialogue  qui  s’  est  suspendu  ,  interrompu  brutalement  parfois ,  voire  dans  l’  agressivité …

Montrer  aux  enfants  ,  qu’ il  y  sans  cesse  un  espoir   ,  que  nous  essaierons sans  cesse  de maintenir  ce  lien  qui  leur  permet  d’  avoir  des  repères  …

Des  repères  autrement que  ce qui  est  habituel ,  mais  des repères  stables  tout  de  même …

Montrer  aux  enfants  qu’  au – dela  des  divergences  et  de  grandes difficultés  à  se  comprendre  il  existe  une possibilité  de  continuer  à  se  respecter   et  à  se  parler …

Cela  demande  ,  me  demande  de  me faire  violence pour  éviter  de m’  emporter ,  de  tenir  des  propos  qui  dépassent  ma  pensée  et  qui  ne  m’  entraineraient  que  dans  une  impasse …

L’  impasse  de  voir  les  enfants  souffrir  de  nos  heurts ,  ces enfants  qui  finiraient  par se  dire  que  si  nous  ne  sommes  pas  plus  soucieux d’  eux  , c’  est que  nous  ne  les  aimons  pas…

Je  ne  peux  envisager  une  histoire  qui  recommence  avec  le père  de  mes  petits ,  je  désire  par  contre  qu’  une  nouvelle relation parentale  se  mette  en  place…

C’ est  de  cette relation  qu’  il  est  question …C’ est  là  qu’  il  est  indispensable  de  se  donner  au  maximum…

Des  dérapages  ne sont  pas  à  exclure ,  je  le sais  bien ….Alors  ,  lentement ,  avec un  peu  de temps  ,  je  réessaierai  de  reprendre  le  dialogue …

Ne  pas rester  sur  mes  positions ,  réexpliquer et  encore  essayer  le  dialogue…

Lorsque  le  courant  passe ,  je  crois  sincèrement que  les  enfants  vont  mieux et  pour  ma  part ,  un sentiment  de satisfaction ,  de  sérenité , de paix vient  lentement  m’  habiter …

Ne  pas  minimiser  le  défi , il est  de  taille  ,  mais  il  n’  est pas  inaccessible…

Avec  Amour , par  Amour  , il  y  a  ,  je  crois ,  toujours  de  l’  espoir …       

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

04-04-2007

Un stagiaire, une évaluation ,pour réveler le potentiel…

L’  étudiant  a  immédiatement  manifesté  une  motivation importante  à  vouloir  s’  engager de manière  plus  autonome dans l’  accompagnement  des  personnes  en  difficultés.

Il  a  fait  preuve de  capacités  d’  accueil  ,  d’  écoute  et  d’ attention tout  à  fait  adaptées pour  un  entretien  en  travail  social.

Il  a  recherché  de  manière  pertinente à évaluer  au  mieux la  demande  initiale, à  comprendre  suffisamment  la  situation  de  la  personne.

Il  a  éte  attentif  à faire  savoir  à  la  personne ,  en s’  assurant  que  cela  correspondait  à  une   demande, quelles  étaient  les actions  qu’  il  allait  mettre  en  oeuvre et  parallelement à  tenter  de  mobiliser  la  personne afin  qu’ elle  essaie  de  devenir acteur des  démarches à  venir .

Il  a  une  bien  identifié le  fonctionnement  institutionnel et  a  réussi à  s’  inscrire  dans  un  travail  d’  équipe et  à  solliciter les  concertations  inter-  professionnelles indispensables.

Il  a  en  permanence  été  soucieux  des droits  des  patients ,  du  respect  du  secret  professionnel.Cet  aspect  a  éte  présent  immédiatemment ,  comme un  fondement  même  de  l’  exercice  de  la  profession.

Il  a  su  poser  des  arguments  cohèrents , même si  ceux  ci  ne  suscitaient pas  l’  approbation  et  a  soutenu  ses  positions  professionnelles avec   pertinence.

Il  a  su  adapter  son intervention en respectant  le point  de  vue  de chacun.

En  fonction  des  nécessités  , il a  cherché  spontanément  la  documentation , les informations  nécessaires  pour approndir  des  aspects  administratifs  et  législatifs .

Il  a  rapidement  identifié  les  partenaires  essentiels  avec  lesquels  il a  eu  des  contacts  efficaces  et  réguliers , en posant  les  questions  pertinentes dans  un  souci  de  faire  aboutir  le  dossier de  la  personne .

Il a  aussi  effectué  un  certain  nombre  d’  écrits , que  ce soit  pour  informer  un  partenaire  de  la  situation  de l’  interresse  ,  toujours  avec  l’ accord  de  ce dernier, ou  pour  poser  une  évaluation de la  situation  destinée  à  des  membres de l’  équipe.

Il  a  recherché  à  discerner  quelles  étaient  les  informations indispensables  à transmettre  et  celles  qu  il  n’  était  pas  nécessaire  de mentionner  .

Tout  au  long  du  stage  , il  a  fait  preuve de  capacités  de  compréhension  des  situations  , d’  analyse de  situation ,  d’  élaboration  d’  hypothéses  et  se  laissait  questionner  dans  un  souci  de  remise  en question   constructif   .

Ces  qualités  professionnelles  lui  ont  permis  de  réajuster   ses  objectifs  lorsque  cela  était  nécessaire.

Conclusion:

Il  maîtrise    les  principales  dispositions  législatives  indispensables pour  l’  exercice de  la  profession  d’ assistant  social.

Il  a  fait  preuve   de  compétences tout  à  fait  pertinentes ,  a  affirmé son  identité  professionnelle  et  a  bien  pris  conscience  de    la  nécessité  d’  argumenter  ses  positions  afin  que  son intervention  prenne  sens  tant  pour les  différents intervenants , les  partenaires  y  compris  pour  la  personne  au  coeur  de  l’  accompagnement.    

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

La Cuisine de Fabienne |
Adresses utiles et animations |
Restauration Vespa Primavera |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les ribotons
| LEGIO BURGUNDIAE sources
| mbokfrancois