Archives pour janvier 2007

30-01-2007

Un référent , ouverture et liaison avec avec le champ institutionnel…Seulement s’ il reste en lien avec le  » terrain »…

Devant  la multitude d’  institutions  et  de  partenaires , non  encore  mentionnés l’  existence  d’ un lieu  centralisant des  renseignements  fodamentaux  est  d’ une  nécessité absolue…

L ‘  existence  de  personnes  ressources  dans  diverses  institutions  facilite les démarches  et  les recherches  d’  information pour  des  situations  particulières …

Dans  certaines  institution  ces  personnes  ressources  sont  bien identifiées  ,  dans  d’  autres , ce  sont  les  contacts  répètés qui  font  émerger  ce  profil , et  des  contacts  privilégiés  peuvent voir  le  jour …

Il  est souvent  plus  simple  de  contacter  et  de  communiquer  avec  une  personne  que  nous  connaissons , les  questions  sont  mieux  entendues  et  l’  écoute est  tout  autre …

Et  , si  survient  un  malentendu , la  confiance  réciproque  fera  que  celui  – ci  donnera  lieu  à  un débat où  les deux  parties  exposeront  respectueusement  leurs  arguments …

Se  faire  connaître  est  une  maniére  de se  faire  reconnaître au  mieux  par  les  partenaires avec  lesquels  nous  collaborons …

Parfois , il  est  même  important  de visualiser  les  interlocuteurs , travailler  avec  une  personne que l’  on  a  déjà  rencontré ,peut  devenir  plus  simple… 

Afin  de rester  au  coeur  des  préoccupations de tout travailleur social et  conscient  des  réalités de l’  action  sociale  , il est indispensable  pour  le référent  de  garder un  lien concret  avec  le  terrain …

Le  référent pour  être  plus  efficace  se doit de  continuer à  intervenir directement  auprés  de certaines  personnes en  difficultés …

Certaines  situation  , avec  une certaine particularité peuvent  lui  être  confiée pour  des raisons  qui seront  suffisamment  explicitées …

Ce  qui  fait aussi  toute  la  richesse  d’ un  réferent d’ un pôle social , est  travail  écrit nécessaire pour  poser les actions  menées et  leur  donner  pleinement  du  sens …
Ces écrits rendent  visibles l’  activité du  service    et  peuvent  être  transmis  à  la  direction , comme  à  des  partenaires …dans  la  limite  du secret professionnel …

Définir le  cadre  d’ intervention  des travailleurs  sociaux reléve  d’  une  entreprise ambitieuse …

En  effet  les  domaines  d’  intervention  sont  si  vastes , pour  des raisons  bien  précise  nous  pouvons  peut- être   être amené  à effectuer  des démarches , un accompagnement comme  nous  n ‘ aurions  pas  pu  l’  imaginer avant  de rencontrer  cette personne  dans  cette  situation bien  précise …

Le travailleur  social accompagne la  personne et  porte  attentiopn  à  ce  qui  est important pour  cette  dernière …A  partir  de là  s’  élabore un  projet dont  la  personne  est  le  centre …
Une  des  tâches  essentielles consiste à  bien  veiller  à laisser  la  personne au  centre du  projet …

C’  est  avec  notre  soutien  et celui  de partenaires  extérieurs  quelqu’ ils  soient que  la  personne va  lentement trouver  et s’ affirmer  dans  ce qui  lui  convient … 

     

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

28-01-2007

Le référent au coeur du champ social…

Quels  sont  donc  les domaines d’  intervention  des travailleurs sociaux …

Ils  peuvent être  sollicités  pour  des  domaines  multiples, en  fait  cela  concerne tout  ce qui  permettre  à  une  personne  de  retrouver  son  autonomie …

Le  domaine  du  logement ,donne  lieu  à  des  contacts avec  des organismes  logeurs publics , particuliers , avec des  associations gérant  des  logements destinés  à  des  publics en  difficultés ou  encore  avec  des  centres  d’  hébergement …

Concernant  l’  emploi ,des  liaisons sont  nécessaires avec l’  ANPE  , l’  ASSEDIC, et  des  associations d’  insertions …

 En  cas  d’ inaptitude  au  travail ,les  partenaires peuvent  être  la  Cpam (  service  prestation ,service  invalidité ,service  médical  , contrôle médical ou  encore  expert médical ) , la  MDPH…

Cette  derniére  a  aussi  un  pouvoir  de  décision  quant  à  l’  orientation  en  structure d’  hébergement de  personnes  avec  une  autonomie  réduite …elle oriente  ainsi soit  vers une  maison d’  accueil  spécialisée  lorsque  la  personne  est  peu  autonome , vers  un  foyer  d’  accueil  spécialisé  si  le  degré d’  autonomie  paraît  plus  élevé  ,  en  FAHG si  l’  autonomie est  constatée  pour  un  certain  nombre  d’  actes de la  vie  quotidienne …toutes  ces  structures recherchent  aussi  les  activités  au  travers  desquelles les  résidents  peuvent  développer  un  potentiel  ,  un  centre  d’ intérêt…

Il  y  a  aussi  des  contacts  avec  les  structures  accueillant  des  personnes  agées ….

Pour  les  personnes  habitants à  leur  domicile ,  le  service  d’ accompagnement  à la  vie  sociale est  un  partenaire précieux …

L’  aspect  budgétaire qui  peut  aller  d’  un  accompagnement temporaire  , en  passant  par une  aide  exceptionnelle ou  si  besoin  une  mesure  de protection demandée au  juge  des  tutelles ,voire  un  dossier  de  surendettement ou une  faillite  civile Un  travail  de  partenariat  est  ainsi  souhaitable  avec  les  organismes  intervenant  dans  la  gestion  budgétaire ( UDAF , associations  tutellaires diverses…)

Un  travail  de  liaison  important  est  éffectué  régulièrement  avec la  caisse  d’  allocations  familiales qui  reste  un   des   interlocuteurs  les  plus sollicités…

Un travail  autour  de la  famille fait  partie  des missions  principales  des  travailleurs  sociaux …

La  mission  principale , quelque  soit  le  lieu  d’  exercice est  la  protection  de l’  enfance…

Tout  un  chacun, est  responsable  de  cette  mission ,  pas besoin  d’  être  travailleur  social  pour  être  soucieux  du  bein  -être d’  un  enfant, en fait  nous  sommes  tous sans  exception responsables  de  cette  mission …

Ne  pas  alerter un  service  compétent , numéro  vert , la  mairie , le service  social  du  quartier s’  il est connu ….ne  rien  dire  en cas  de doute important pourra  être assimilé  à  de  la  non  assistance  à personne  en  danger …

Une  collaboration  avec  le  tribunal d’  instance et  le  service  social est  inévitable …ainsi  qu’  avec  les  professionnels exerçant des  mesures  d’  action  éducatives  en  milieu  ouvert ou des  mesures  d’ investigation  et  d’  orientations  éducatives….

Un  des  partenaires  les  plus  fréquent, est  le service  social polyvalent  de secteur …

Il  intervient dans  des  situations trés  diverses  et est  amené  à  effectuer  le  même  travail  d’ expertise  sociale et  de partenariat …

La  question  qui  se  pose  alors  est  comment  articuler deux  services  complémentaires dans  une  éfficacité  maximale …

Se  connaître ,  se cotoyer , se questionner  mutuellement  et  construire  au  cas  par  cas  une  collaboration significative  et  présentée  de maniére  précise , cohérente  à la  personne  afin qu’  elle ait  des repéres  fiables dans  cet  univers  institutionnel  d’ une  densité opaque  pour  les  personnes  en souffrance…

Le  référent peut amorcer un  travail  de liaison et de clarification  des  rôles tenu par  chaque  partenaire , pour chaque  intervenant …

Il  ouvre  le  dialogue  avec  de nouvelles  perspectives et  devient  un  interlocuteur privilégié  dans  certaines  situations…         

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

27-01-2007

Quelle harmonie au coeur du social…

Une  personne  admise  au  centre hospitalier a t- elle  droit  au  même traitement quelque  soit  le  secteur  ou le  service  où  elle  est accueillie …? Il  existe  des  différences  en termes de choix  de traitement en  fonction des  théories  scientifiques  auxquelles adhère  les  praticiens  hospitaliers …

Ce  qui motive  les  médecins est  toujours  la  recherche d’  un traitement  adapté aux  troubles de la  personne dont  la  finalité  est  une  amélioration  de l’  état  psychique …une  diminution  de la  souffrance  psychique …

Celle -  ci  ne  permet  pas , pour  une  durée  indéterminée , à  la  personne  de continuer  à  vivre  de manière  autonome …

De  quelle  impossibilité  s’ agit- il , de quelle incapacité  est- il  question concrétement …?

Ou  tout  simplement  , qu’  est ce  que  la  personne  dit  ne  plus  être  en  mesure  d’  effectuer pour  assurer  son  autonomie …?

Comment  est  évalué  cela dans  chaque  secteur  , dans  chaque  unité…?

Avons  -  nous  posé  un  cadre de référence pouvant  permettre de  poser des  constats ,celui -ci  mettrait  en  évidence ces  constats     quelque  soit  le  secteur  où est  hospitalisée  la  personne…

Une  grille d’  évaluation , souple  suffisamment  ouverte servant  de repère , de guide  non  contraignant ….

A  partir de constats  d’  ordre  social , auxquels  viennent s’  ajouter des  éléments  médicaux , psychologiques et d’ autres encore …A partir  de  là , comment  continuer  à  harmoniser la  pratique  en  travail social …?

Nécessité  de  temps  d’ échanges entre  professionnel d’  un même  corps , notamment  lorsque  les  situations  des  personnes  semblent  trés  complexes …Un regard extérieur  , neutre , et  détaché  de la  situation peut  permettre  de faire émerger  des questions  sous -  jacentes …

Il  n’  est  pas pensable  que  toutes  les  situations  soient  analysée  et  mises  en  commun , ni  demandé  une  uniformité  stérile  de fonctionnement …non  , il est question  d’  une  démarche  professionnelle  où  le  sens  des interventions est  prioritaire…poser  les  actes  en  connaissances  de cause  ,  en  argumentant  précisément toutes  décision …

Dans  certaines  situations,  les  arguments  coulent  de source ; et pourtant  parfois …

Rendre  chaque  acteur social  pleinement  conscient de cette responsabilité et  rendre cette  démarche  professionnelle  visible  aux  equipes  pluridisciplinaires  de l’  institution  est  une  nécessité pour  une  reconnaissance  efficace  du travailleur  social …

Le  réferent  joue  un rôle  central  dans  ce domaine  , il  peut de  par sa  non  appartenance  à  un secteur  définit , amorcer  un dialogue  différent et  relever les  éléments  pertinents pour donner  du  sens  à  la  prise  en  charge  de la  personne  au  coeur du  projet …

Le  réferent permet  une  reconnaissance  fondée de  la  profession  ,  il  assure  un  lien  vital entre  les  differents professionnels , que  ce  soit  des travailleurs  sociaux  entre eux  ou  avec  d’  autres  membres  des équipes …           

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

21-01-2007

De la diversité des travailleurs sociaux à une identité commune ..

Comment   répondre , entendre ce constat fait par  des personnes ayant  sollicié  le  service  social…à  savoir , leur perplexité  et  révolte devant  des  pratiques  qui  leur  semblent  divergentes au  point de  susciter une profonde  incompréhension de leur  part …

L’  analyse  de  ce discours peut être  rapidement  posée , la  personne  n’ est pas  satisfaite parce  que  sa demande  ne  peut  recevoir  de  réponse  favorable du  service  social , cette demande  étant  par  nature illégitime ou  ne  correspond pas  aux  missions  du service  social …
Pouvons  -  nous  pousser  l’  analyse  un  peu  plus  en profondeur…?

Est  -  ce  si  dérangeant  de  se  laisser questionner davantage  par  des  propos de cette  nature …? Si nous  nous  laissons aborder  par  ce questionnement  nous  pouvons approcher  d’ autres  modes  de compréhension …Nous ouvrir à  une  autre  dimension  de ce que  le  message  de  ces  personnes peut nous  réveler …
Il  existe  probablement  une  diversité de prise  en charge  et  de  représentations  du  service  social chez  tout  professionnel…

Cette  diversité  de prise  en  charge  et  de  représentation  génere  des  approches , des modalités de fonctionnement  parfois  si  différents que les  personnes  s’  en trouvent perdues , et  si elles  ne s’  y  trouvent  plus , il  est  fort  probable  que  les  autres  professionnels , partenaires ne  s’ y    retrouvent pas  non plus …

Comment  alors  permettre une  cohérence professionnelle visible  de l’  extérieur sans  perdre une divesité  intra - professionnelle indispensable  et  incontournable …?

Ce  qui peut – être une  façon de redonner sens  à  des  pratiques  qui  questionnent  et semblent  quelque  peu  obscur de l’  extérieur …c’ est  tout  simplement l’  existence d’ un référent qui  est  un  interlocuteur bien  repèré par l’  ensemble  des  équipes et  de  la  direction …

Un repére qui le  devient  de par  son existence… 

 Il  centralise  les  multiples  demandes , relatives  au  fonctionnement  du  service  social …En  collaboration  avec tous  les professionnels de  ce corps  de  métier , des  éléments  pertinents rendant visible  l’ activité  significative  du  service  social  sont donnés explicitement …

Dans  cette démarche de reinterrogation  du sens du  travail  en service  social , se  constitue  un  sentiment  d’ appartenance  et  une identité  commune indispensable et  suffisament  souple permettant  à chaque  professionnel  de  conserver  sa  particularité …

Le service social  hospitalier  ou  autre ne  peut  fonctionner  avec  une  reconnaissance nécessaire sans représentant …

Les  missions  de  ce représentant sont  multiples …

Il  est  le  représentant des  membres  de l’ équipe et  ne  peut  donc  prendre  de décision qu’  avec   l’  adhésion    d’  un   certain  nombre de  professionnels …et en posant des   explications détaillées  de  ce  qui motive  la décision …

Centralisant les  questionnement , le  référent centralise  aussi  un certain nombre d’ information ,  un grand nombre d’ informations , à savoir ,  toute  information nécessaire pour  la  pratique  de la fonction d’ assistant de service social…
Ceci dans le  sens où la  recherche d’ informations est  une  des missions  privilégiées d’ un référent…Il se doit  de connaître  les derniéres dispositons législatives et  de les diffuser  de maniére explicite  à  toute  l’ équipe…

D’  autres  informations se  doivent d’  être  connues  et  disponibles de part la  mise en  place d’ une documentation  précise  et  diverse abordable à  toute personne …

Cette documentation se  doit de  donner  des renseignements  précis et  fiables quant  au  fonctionnement  de l’ institution…

 Les   questions ayant  trait à ce fonctionnement  étant  réguliérement en  lien avec des demandes  adressées au service social …

Cette  documentation présente  de maniére dynamique  le  champ  social  environnant…le présente et  en  donne  une  représentation significative qui  permet d ‘ en  saisir la complexité  et les  enjeux majeurs …

Ce  champ  social  ainsi défini , voire  «   démystifié  » , les démarches s’ en trouvent  facilités  et  d’  autres modes  relationnels deviennent possibles …

Une  volonté  d’  oeuvrer ensemble  en faveur d l’ interressé  se  fait  clairement  sentir et devient opérationnelle …

Cette  volonté ne peut  qu ‘  être perçue  positivement  par  la  personne …Sa  situation faisant  l’  objet  d’  une  attention particuliére et  de même nature en des lieux  différents , la  personne ressent pleinement  l’  énergie positive qui peut  se réveler en elle  et lui  permettre  elle même d’ oeuvrer pour  son bien-  être …

Le  rôle du  réferent  ne  s’ arrête  pas là …

Une  ouverture  et une  collaboration constructive peut s’  amorcer avec d’ autres  équipes  de  travailleurs  sociaux …

Réflechir à cette collaboration sera un  atout en faveur des personnes en difficultés …     

T

           

  

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

20-01-2007

Un référent , un guide qui accompagne avec bienveillance …

Accompagner  les  personnes  au  mieux  de  ce  qui  leur  importe en suscitant  leur  potentiel…

L’  accompagnement se  décline  de maniére diversifiée, je  dirai  unique pour  chaque  personne nécessitant  un  accompagnement …

J’  accompagne , je  marche à  ses  côtés dans  une  proximité qui  lui  permet de  se  sentir rassurée qui  lui  permet de  suivre  la  voie qui  lui tient  à  coeur …

L’  accompagnement  se traduit  par des  multitudes de démarches , il  y  a  la  plupart  du  temps nécessité de  faire un travail de liaison avec différents  partenaires …

Le  nombre  d’  institutions avec lesquelles le  travailleur  social  est  amené  à  entrer en contact est  impressionnant …La  diversité  des questions en relation  avec  chaque  institution  l’  est  tout  autant …

Bien sur  ,  certaines  généralités legislatives ne   sont pas  à questionner et  se posent  sans  ambiguïté …

Pourtant , il reste une  multitude de  cas  particuliers qui  donnent  lieu  à  un  questionnement précis pour  lequel  il  est  incontournable de  se  mettre  en  contact avec  l ‘ institution  compétente …
Quand  , il  ne  s’  agit  pas  tout  simplement  d’  oeuvrer afin  que  la  personne bénéficie de  ses droits , lesquels  pour  des  raisons quelques  peu confuses ne  sont  pas établis …

Les  institutions  ont  tant de dossier  à traiter et il  est  compréhensible que  parfois certains dossiers soient  malheureusement malmenés …La  dérive est  vite effective , celle consistant  à accuser  les  personnes  chargées de traiter les  demandes de  ne  pas  y préter l’  attention  nécessaire…

Et ,  si  la  personne  paraît , à notre sens ne  pas  y accorder  l’  attention  nécessaire il y  a  lieu de  mettre  en  place  un dialogue des  plus  respectueux …
C’  est  au  sein  de celui-  ci  que  seront  entendus  les arguments qui  permettront que la  situation  puisse  évoluer …
La  situation  se doit  d’ évoluer dans l’  intèrêt de  la  personne que  nous  accompagnons…C’  est  cela  et  seulement  cela qui  doit  sous -tendre  notre action  et  la  maniére  dont  nous  l’  entreprenons…

Alors , s’  il nous  faut user  de  patience  et de bienveillance face  à  ce  que  nous  analysons comme  de  la malveillance …alors  faisons le …c’  est  pas  si  compliqué …reprendre le dialogue  calmement ,  expliquer et  rendre  apparent  l’  importance  de  la  prise en  charge   de  celui  qui  traite  la  demande …

Une  prise en  charge   qui  , en fonction  des  conséquences qu’  elle  génere est  d’  une  importance capitale pour  la  personne  accompagnée … 

Dans  une  relation qui  se veut respectueuse, il y  a possibilté  de  dire ce qui  peut  poser  probléme , de donner  son sentiment  profond quant à  la  situation …
Avec  délicatesse , même parfois avec  un  peu  de fermeté , toujours  dans  le  respect , mentionnons ce  qui  pose  question …afin  que  cette  question puisse  trouver une  réponse  et  ne  reste  pas  latente et  parasite les relations  ou  l’  évolution de la  situation …

Pour  effectuer   ces  multitudes  de  démarches  , de prise  en charge , de  projets  à  inventer en faveur et avec  les  personnes nécessitant  un accompagnement  , les  travailleurs sociaux  empreintent  des  chemins  diversifiés …

Au  sein  de cette  diversité  se  doit  de  se trouver  une  certaine transparence  et  une  harmonie  suffisante qui  laisse  entrevoir  la  spécificité  de l’ intervention  en travail social…

Quelle  est donc  cette spécificité …?

L’  approche  globale  de la  personne est  au  coeur  du  social …

Il  ne  s’  agit pas  d’ accompagner une  personne avec des  troubles mentaux où  une  personne sans  emploi….
Il  s’  agit  d’  accompagner une  personne qui  se  trouve dans une situation  bien  précise  …c’  est cette  situation  qu’  il  y  a  lieu d’  essayer  de comprendre au mieux…
Essayer  de la  comprendre au mieux  en tenant  compte de  tous  les facteurs environnementaux , le  parcours personnel de l’ interessé  , ses capacités relationnelles , son potentiel …

Il s’ agit  en quelque sorte d’ une  » expertise  sociale  » , sans prétention, simplement , à  partir de ce que la personne nous donne à voir de sa vie ,de ce qu’ elle est   , de ce qui est important  pour elle …A  partir  d’ un ensemble de constats et  de  questions  qui restent  ouvertes   se profile des  pistes  d’ actions  , des propositions  à  soumettre  à  la  personne …
il  arrive  aussi régulièrement  que la  personne elle- même , à l’  aide du  questionnement dans  lequel  nous avançons  ensemble,  élabore des pistes qui semblent  lui  convenir …

La  demande premiére est  la plupart du temps trés concréte …la  personne  en demande souhaite  une réponse à une  question  trés précise …Au dela  de cette  question se fait  sentir un profond  besoin d’ être  écouté  et entendu , écouté  et   entendu   véritablement  …En y  mettant  un  peu  de  son  coeur …

La  premiére  demande  de la  personne est en quelque  sorte  un support  à  la  mise  en place d’ une relation …

La relation de  confiance et  de respect  mutuel  où  la  personne  en demande  se  sent  réinstaurée dans  sa dignité  et  valorisée  dans  son humanité , et  faisant l’  objet  d’ une attention particulière adaptée  à sa situation  afin de  lui redonner sa place  centrale d’ acteur dans  les projets  qu’ elle peut être  amenée à  construire accompgnée par  nos  soins …       

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

19-01-2007

Le questionnement, au coeur du social…

Choisir en  toute  conscience  de  ne  pas  se soumettre à  la  décision de  l ‘ autorité exige  une  information  écrite  de notre  part donnant  les  arguments  précis  de ce choix …

Désobeir pour  refuser de  cautionner une  décision  qui  à  notre  sens reléve  d’ une non  assistance à personne en danger …cet acte  de désobeissance peut  nous amener  à  être poursuivi  par  l’  employeur  sur le  plan  disciplinaire …

La  non  assistance à personne  en danger  reléve  d’ une  condamnation au  pénal …

Nous  pouvons  être poursuivi pour  non  assistance , l’  employeur  aussi…

 

Une  profession nous  demandant  de poser  des  objectifs  en  faveur  d’  une personne nous  demande  de nous  soumettre à  un questionnement  rigoureux…

Comment  définir  les  objectifs et  avec  qui …?

Avec  la personne  et l’  équipe concernée  par  la  prise  en charge…

Les  objectifs  doivent  être  importants pour  la  personne …

Les  objectifs sont  décrits  en  lien  avec le  contexte  social  de la  personne, ils  doivent  être  adaptés à  sa  situation …

Les  objectifs  doivent  être  simples  , modestes  et  réalisables…

Les objectifs sont  écrits  en terme d’ interaction…en  tenant  compte  des  différents  professionnels  intervenants auprés de la  personne …à  savoir  comment ces  objectifs  vont  se décliner  pour  chaque  menbre  de l’  équipe …

L’  objectif  doit  être  définit comme  une  présence de quelque chose plutôt  que  comme  une  absence …à  savoir  que l’  attention  se doit  d’  être fixée sur  des  comportements  désirables  et  non  pas  sur ce qui pose  probléme …
Il s’  agit  de favoriser  un type  d’  activité  mentale qui donne  lieu  à  l’  élaboration  de  comportement  constructifs déstinés à  être  mis  en  pratique en  remplacement  de  l’  attitude qui  génere  des  souffrances …

L’  objectif  doit  être décrit  comme  le  début d’  un  nouveau  comportement  et  non  comme  la fin  d’  un comportement  indésirable….

L’  objectif  doit  être  perçu  par  la  personne  comme demandant  un  gros  effort …afin  de  l’  inciter  à  se  mobiliser  ,  à  rendre  efficient  son  potentiel…

Si  les objectifs  de la  personne  et  ceux  de l’  équipe sont  divergents  , il  est  indispensable  de négocier afin  de  trouver  ensemble  un  projet acceptable  pour  les  deux  parties …

Surtout  ,  la  personne doit  recevoir  les  explications justifiant cette  divergence …

        

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

18-01-2007

Se laisser questionner vraiment , est – ce possible…?

La relation d’ aide au  coeur  du  travail social  se laisse  traverser, imprégner par  l’institution au  sein  de laquelle elle  se situe…

Elle prend aussi  une  certaine  consistance  de par l’  équipe qui  environne le  travailleur  social…

Une  équipe  pluridisciplinaire où le  médical  est  détenteur du  pouvoir  de décision …

Toute  décision se doit de s’ inscrire dans une  dimension  significative  pour  l’  ensemble de  l’  équipe , même s’ il  n’  y  a  pas  adhésion à  cette  décision …

Il  peut  y  avoir une appréciation de  la  situation  de la  personne qui  donne  lieu  à  un  consensus , toutefois des  divergences voient  le jour  lorsqu’  il  s’  agit  de la  réponse  à  apporter  …

D’  où  la  nécessité  de préciser les  raisons qui  justifient la  décision de  s’ engager  dans tel projet …

Des  précisions  en  terme  d’  intérêt pour  la  personne et  de moyens  qui  vont  permettre  de  croire en  la  réalisation  avec  succés  de  ce projet par  la  personne …

quels  éléments  objectifs  sont  nécessaires  à la  réalisation  de ce projet ,  quels  éléments  permettent  de penser  et  de  croire que  la personne  est  en  mesure  de s’  inscrire  en  tant  qu’  acteur dans  ce projet …

Il  est  fondamental  que  la  personne s’  exprime pleinement quand  au  projet  dont  elle  est  le  centre …que  peut-  elle  dire de  précis  quand  à  son  désir  de  réaliser  ce projet  et comment  elle  pense pouvoir  être  en mesure  de  le  concrétiser …

L’  élaboration  mentale  de maniére relativement  détaillée  du  projet par  la  personne elle  même  est  un élément  positif  permettant d’  évaluer  une  certaine  adhésion et  une  certaine  capacité  en  vue  de la  concrétisation …Mais  ce n’  est  pas  une  garantie  absolue …

Losrque  la  décision posée  ne  correspond  pas  à notre positionnement professionnel …quelle  est  la  solution …

Une  décision  médicale  , cautionnée par  plusieurs  personne  de l’  équipe se  doit  d’ être  effective …

Toutefois , dans  l’ intérêt de  la  personne à la quelle  la  décision  s’  applique , il  y  a possibilité  de  demander  un certain nombre  de garanties …A savoir  le  maintien  d’  un lien , permettant  de  s’  assurer véritablement  de l’  absence  de danger pour  la  personne …

Mais  finalement  ,  question  qu’  il est  nécessaire  de se poser  un jour  , sommes -  nous  en capacité de   désobeir  à  notre  employeur …?

Pour  ce  qui  est  de  la  liberté  d’  opinion  ,  elle  est  totale , seulement  l’  expression  de  celle  -ci  est  «   réduite  » …il  n’  est  pas  question  de tenir  des  propos  humiliants  ou  irrespectueux…il  a  possibilité  de  poser  son avis  dans  un  respect , avec  arguments  à  la  clé…

Désobeir  est  possible  si  et  seulement  si  deux  conditions  sont  réunies :

- si  l’  ordre  donné  est  illégal …

- si  il  y  a  atteinte  à  l’  ordre  public …

En  clair ,  il  y  a  trés  peu  de situations  où  il  est  possible  de  désobeir …

Mais  cela  peut  exister …      

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

03-01-2007

Je ne sais pas ou m’ emene Maxime…

Où  que tu  ailles , je  te suivrai…

J’  ai été amenée  à  prendre  des positions , à  me situer , à  me questionner , à  me  sentir  mal en  raison  de bien  des  discours …

Des  discours récités , des  discours improvisés , des  discours devant être au coeur de l’  Amour,  des  discours coupant  cours  à  ce  qui  habite  en  nos  coeurs…

Ces volontés  de faire naître en  tout  un  chacun  un  sentiment  de honte , de culpabilité …

Ces  paroles inlassablement répétées comme si  les Hommes  ne pouvaient  apprendre  sur  eux -  mêmes qu’  en  écoutant d’  autres  parler …

En  écoutant les  interpretations imprégnées des manques  , des incapacités toutes    personnelles  de ceux qui s’ expriment…

Nul écrit  ne  détient  la Vérité , celle -  ci  ne  peut être retenue  dans des principes  et  des lois établies  par les  Hommes …

Et , pourtant  , depuis  plus  de  deux  mille  ans , c’ est ce  que  des Hommes  essaient  de faire  et  tentent de faire  croirent  à  d’  autres …

« Les Hommes  naissent  libres  et  égaux » , cette  réalité , ce fondement qui se doit  d’ être présent dans l’  humanité est  tout simplement annihilé, devient  inéxistant lorsque  certains  prétendent détenir des vérités  souvent présentées  comme inaccessibles  pour  le  commun  des mortels …

Ces prétendues  vérités   sont  utilisées pour mettre en  place  d’ autres prétendues vérités qui n’  ont rien  , mais absolument  rien  à  voir  avec l’ Amour  de  Notre Père…

Avec  ces prétendues vérités , voilà  ce  qui  est  fait:

L ‘  homme juge et  condamne… les  homosexuels  , les femmes  qui avortent … Les  personnes  qui  divorcent …

L ‘  Homme juge  et condamne  ceux qui  souffrent ,  ceux  qui  cherchent  leur  chemin  ,  ceux  qui  sont  perdus , ceux  qui  sont  différents …

De  plus , qu’  en  est -il  de l’  intérêt porté à  notre matérialité …

Elle  est  là , il  n’  est  pas  possible  de  la  renier …Et  , pourtant  si  ,  il  le  faudrait…

Vivre  dans  un  corps  mais  comme  un  pur  esprit , un  non  sens  total…

Qui  demande et  fait peser  ce  poids de  honte et  de déchéance sur  ce  qui fait de l’ homme  un  être  humain…?

Il  y  a  une  confusion absolument déplorable de ce que l’ Amour  peut demander  et  même  exige  …

Comment  avançons – nous , quels  sont  les  repéres les  plus  fiables  à  nos  yeux …?

Ce  que  nos  yeux  nous  montrent  vraiment ,  lorsque notre regard  vient  aussi  du  coeur …

Si  nous  savons regarder pleinement sans  craindre  ce que  notre coeur désire nous montrer, alors ce  que  d’ autres nous  donnent  à  voir peut nous permettre  à  nous  aussi  de  mieux  trouver  notre chemin vers l’  Amour…

Et  ,  que  nous  montrent certains  de  ceux qui  se  disent  au  coeur  de l’  Amour …Que  nous  montrent – ils …?

Que  l’  Amour  est  le plus  accessible  dans  la  solitude , dans un  rejet  de notre  humanité et  souvent aussi  dans  une  attitude fermée ou tout  dialogue devient absence de dialogue …

Forcément  , les  vérités  sont  établies , il  n’ est  pas question  de  les  remettre en  question  …

Ce dont  il  est question  , c’  est  la  transmission  de la  culpabilité  ,  de la  honte et  de cette éternelle incapacité  de l’ homme  à devenir  parfait …

Toujours  et  encore les erreurs sont mises  en  valeurs , mais si nous  trébuchons , c’ est pour  mieux  apprendre ,  nous  pouvons    laisser venir  à nous  Notre père , IL  nous relève si  nous  lui ouvrons  notre coeur …

Parlons  de ce que l’ Homme  sait  faire  de beau  et  de bon ,  de ces liens profonds qu’ il  sait  créer dans l’ Amour …

Montrons  ce  que  certains font  de leur vie , dans  une  vie  qu’ ils  acceptent pleinement  de vivre  comme  être humain …

Ils acceptent  cela  de tout  leur  coeur , ouvrent  leur  coeur à  leur  prochain , reconnaissent  leurs  faiblesses…

Ils  savent parler  de l’ Amour  qui les  habitent , mais  ne  cherchent pas  à  vouloir  l’ imposer  dans des termes complétement identiques à  d’ autres…

Il  n’  y  a  pas  de rejet de  quelque  personne  que  ce soit , quelque  soit  le mode  de vie  qui  lui  est propre …

Seul devient indispensable  cette  èstime de tout un chacun …Si  elle fait défaut , il y  lieu de questionner  ce qui fait  défaut  et  à  qui …

Combien  de  faux  combats sont  menés pour  éviter de se poser  les questions  essentielles …Celles  qui  touchent  en profondeur le  coeur  des hommes …

Ces  batailles  entre  religions …  des  hommes  qui  ne  savent pas  s’ accepter  mutuellement  dans  leurs différences  et  qui  veulent  imposer  aux  autres leur manière  de voir…

Mais  que  voient -ils …L’  Amour  , celui  de notre Pére , j’ en  doute …

Nul  besoin  de multiples  religions cherchant  toujours  mieux  comment  convaincre  de sa véracité …

Dieu  est  Amour …et  ce qui  est au coeur  de l’ AMOUR c’ est  la  LIBERTE…

Une  Liberté  qui  par essence  est contraignante …

C’  est L’ Amour  qui  le  veut ,  qui  le  nécessite…

Ce  qui  est  nécessaire , chercher à  éviter du  mieux  que nous  pouvons  de porter préjudice à qui  que  ce soit …

Une  question essentielle qui  nous demande  autant de ne  pas nous  porter préjudice  à nous  même  qu’  à  toute  autre  personne …

Un  chemin  un  peu  complexe à  priori , mais  qui , pratiqué  de  jour en  jour  avec  sincérité prend  racine  dans  notre coeur  et  nous  rend  plus  attentif  à notre coeur …

Toujours et  encore plus attentif à  ce Coeur qui  ne  cherche qu’ à  se faire un avec notre Pére …

Alors , pourquoi , dites - moi  pourquoi tous  ces  interdits prônés haut et  fort  par  certaines religions …?

Ces  volontés de faire de ce qui est  naturel et  profondément légitime, d’  en  faire un  tabou …Un  tabou  qui  déverse sur  tous  ceux  qui n’ entrent pas dans cette logique  de fonctionnement  , un sentiment  d ‘ incapacité à  accéder vraiment  à  L’  amour  de notre Pére…

L’  Amour  entre un  homme  et une femme  peut  devenir un  péché…

C’  est  dérisoir , c’  est un  non sens des plus  profonds …Un  Amour  Véritable  serait en  opposition  avec  l’  Amour  véritable …

Qui  peut   croire  cela …?

Permettre de  vivre  cet  Amour  dans  toutes  ces dimensions est  perçu  comme  un  crime  contre l’ Humanité …STOP …!!!

Il  suffit  de ces mensonges …

C’  est  en  voyant  ce  que l’  Amour  peut  réaliser  et  amène  à  vivre  ,  chaque  jour dans un  don  aux  autres …

C’  est  en  donnant  à  voir  comment  deux  êtres  s’  Aiment d ‘  un  Amour  profond  et  partagé  , ouvert  aux  autres …c’  est  la  ,  une  des  plus  touchantes manière de répandre l’  Amour …

Le  répandre , le rendre accessible à  tout  un  chacun …

Aimer Véritablement  et  être  Aimé  de cette  façon , ouvre notre Coeur  merveilleusement  bien  à  notre prochain …

N’ est – ce pas  là ce qu’ il  y  a  d’ essentiel…                  

      

  

Posté par clairelise dans Non classé | Pas encore de commentaires »

La Cuisine de Fabienne |
Adresses utiles et animations |
Restauration Vespa Primavera |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | les ribotons
| LEGIO BURGUNDIAE sources
| mbokfrancois